Des migrants de la "Jungle" de Calais, refusant de se rendre en Bourgogne, se verront hébergés dans des palaces Parisiens.