Catégories
Faits divers

Boutique de l’Elysée : un gilet jaune mis en vente !

BOUTIQUE ELYSEE / GILET JAUNE – Surfant sur la vague de mécontentement des gilets jaunes, l’Elysée vient de mettre en vente sur sa boutique officielle un gilet jaune siglé du logo de l’Elysée.

Après les préservatifs “Brigitte Macron”, en rupture de stock quelques jours seulement après leur mise en vente, la boutique de l’Elysée fait encore polémique. Elle vient de commercialiser un accessoire vestimentaire qui ne va pas forcément plaire à tout le monde. En effet, depuis samedi 17 novembre à 8h00 on peut voir un gilet jaune “Elysée” (avec le fameux logo), en vente sur le site officiel de la boutique de l’Elysée :

Un gilet jaune “Elysée” mis en vente dans la boutique officielle de l’Elysée !

Outre le fait que la commercialisation de ce gilet surfe sur la vague de mécontentement des “Gilets Jaunes”, son prix de 55€  et son logo “Elysée” risquent d’exaspérer les Français qui manifestent justement contre le Gouvernement en raison de leur pouvoir d’achat en berne …

Nous déconseillons à quiconque de revêtir ce gilet jaune pour aller manifester !

Catégories
Faits divers

Gilet jaune : La Poste annule le renouvellement des gilets de ses guichetiers

GILETS JAUNES / LA POSTE – La Poste avait prévu de renouveler les gilets de ses guichetiers à compter du 19 novembre, en leur fournissant un gilet de couleur jaune “fluo pop”. Mais pour ne pas être assimilée au mouvement des Gilets Jaunes, La Poste a décidé d’annuler ce renouvellement.

Le nouveau gilet jaune fluo pop “La Poste” ne verra pas le jour, pour risque de confusion avec le mouvement contestataire des Gilets Jaunes.

La Poste avait renouvelé les gilets de ses guichetiers à partir de janvier 2016, en leur offrant un look plus moderne avec une coupe plus dynamique et une couleur gris anthracite. Plus de 2 ans et demi plus tard, la fameuse entreprise avait prévu de les renouveler encore, à compter du lundi 19 novembre. L’objectif consistait à moderniser la coupe en la rendant plus “parisienne” et plus chic, d’après un modèle dessiné par Jean-Paul Gaultier.

Mais outre la coupe, l’élément marquant de ce nouveau gilet était qu’il devait se rapprocher de la couleur historique de La Poste, tout en la modernisant. Ainsi, le “Jaune La Poste” devait être modernisé en un “Jaune Fluo Pop”, d’après les premiers croquis de mode du couturier Jean-Paul Gaultier.

Malheureusement, hasard du calendrier, ce nouveau gilet Jaune Fluo Pop n’était pas sans rappeler les fameux gilets jaunes des manifestants éponymes. Face à ce constat, La Poste a décidé de purement et simplement annuler le renouvellement des gilets de ses guichetiers :

“Consécutivement au mouvement des Gilets Jaunes, et afin d’éviter toute confusion entre nos guichetiers et les partisans de ce mouvement, nous avons décidé d’annuler, avec regret, le renouvellement des gilets de nos équipiers. La couleur jaune fluo pop de nos gilets risque en effet d’être assimilée à la couleur des gilets jaunes de sécurité arborés par les manifestants dans leurs mouvements revendicatifs.”, peut-on lire dans un communiqué du groupe.

Ainsi, pas de gilet jaune pour La Poste !

Catégories
Faits divers

Incidents : 32 automobilistes en panne, pris pour des manifestants gilets jaunes, verbalisés !

INCIDENTS / MANIFESTATION DES GILETS JAUNES – Outre les graves accidents lors des manifestations des Gilets Jaunes (1 décès et plusieurs blessés), des incidents mineurs sont à noter : 32 automobilistes qui étaient arrêtés pour cause de panne et qui avaient revêtu leur gilet jaune, ont été verbalisés pour “manifestation illégale”.

Martial, 1 des 32 automobilistes verbalisés en France pour manifestation illégale … alors qu’il était en panne !

Les manifestations des gilets jaunes du 17 novembre 2018 ont connu des accidents graves : un mort et plusieurs dizaines de blessés dont certains graves parmi les 2500 points de blocage mis en place partout en France. Aussi, outre toutes ces manifestations, dont certaines non déclarées, des automobilistes en panne ont été verbalisés.

En effet, 32 automobilistes, partout en France, qui étaient réellement tombés en panne avec leur voiture dans la journée du 17 novembre, ont été considérés, à tort, comme des manifestants non déclarés par les forces de l’ordre :

“La Préfecture nous a donné des consignes strictes : être ferme et ne tolérer aucun débordement. Alors, quand on a vu une personne arrêtée au bord de la route avec un gilet jaune, on l’a considérée comme un manifestant non déclaré. On l’a donc verbalisée.” nous confie le Colonel Barmala du groupement de Gendarmerie de l’Oise.

Or, cet automobiliste, Martial était en panne :

“J’ai eu une panne moteur. Alors je me suis mis sur le bord de la route et j’ai revêtu mon gilet jaune, comme la loi et les règles de sécurité m’y obligent. Quelques minutes après, un véhicule de gendarmerie est passé près de moi. Ils ont alors déclenché le gyrophare et mis en marche leur sirène et ont bondi sur moi comme si j’étais un terroriste. Ils m’ont verbalisé au prétexte que je manifestais illégalement alors que j’étais seulement en panne, mon garagiste vous le confirmera !”

De plus, les gendarmes ont insisté pour que le manifestant ne reste pas sur place :

“Ils ont insisté pour que je parte, mais ce n’était pas possible puisque j’étais en panne. Alors ils ont fait enlever ma voiture pour la placer en fourrière, ce qui m’a valu une amende supplémentaire.” nous confie Martial, dépité.

Ce cas dans l’Oise n’est pas unique puisqu’on dénombre 31 autres cas similaires un peu partout en France.

“Les consignes sont les consignes : aucun gilet jaune dans des endroits non déclarés ou tout au moins signalés. En panne ou pas, on n’est pas là pour vérifier, mais pour faire appliquer la loi !” a tenu à souligner, avec fermeté, le Colonel Barmala.

Ainsi, si d’autres manifestations des gilets jaunes sont prévues, évitez de tomber en panne !

Catégories
Transports

Manifestation des gilets jaunes : les gilets oranges ne seront pas les bienvenus !

MANIFESTATION / GILETS JAUNES – La manifestation des “Gilets Jaunes”, manifestation des mécontents de la hausse des prix des carburants, ne sera pas celle des gilets oranges. En effet, les personnes portant des gilets oranges sont perçues comme des contre-manifestants, favorables à la politique de taxe sur les carburants du Gouvernement.

Le “Mouvement des Gilets Jaunes” le rappelle : seuls les Gilets jaunes sont autorisés pour manifester. Les gilets oranges exprimant le soutien au Gouvernement !

Attention si vous souhaitez manifester votre mécontentement contre la hausse des taxes sur les carburants ! En effet, les organisateurs de ces mouvements appellent toutes les personnes souhaitant exprimer leur insatisfaction à ne le faire qu’avec des gilets jaunes, et non des gilets oranges. Les gilets oranges expriment en effet tout l’inverse des revendications portées par les “Gilets Jaunes”.

Bénédicte Grivoise, porte-parole du Mouvement des Gilets Jaunes (MGJ) qui fédère tous les mouvements contestataires de la hausse des prix des carburants et des taxes, explique les raisons qui opposent les “Gilets Jaunes” aux “Gilets Oranges” :

“Les Gilets Jaunes, c’est le peuple. Le peuple de conducteurs de tout type de véhicules. Montrer son gilet jaune sur son tableau de bord, le porter lors des manifestations, l’afficher devant chez soi, permet de prendre conscience de l’ampleur du mouvement populaire et donc de l’impact que nos actions contestataires peuvent avoir.
D’une part, les “Gilets Oranges”, ce n’est pas notre mouvement. Le orange, c’est la couleur du Gouvernement.
D’autre part, on nous appelle les “Gilets Jaunes” et on ne veut pas semer la confusion avec des gilets d’une autre couleur. En effet, si on affiche des gilets oranges, cela crée la désunion, on ne comprend plus qui soutient qui et surtout, on croit que ce sont des personnes en faveur du Gouvernement qui manifestent dans la rue.
Pour nous, les “Gilets Oranges”, ce sont des contre-manifestants, des personnes qui vont à l’encontre de notre combat, en clair des suppôts du Gouvernement !
Alors j’en appelle à la responsabilité de chacun : non aux gilets oranges, oui aux gilets jaunes et uniquement aux gilets jaunes !”

Les organisateurs des manifestations locales contre la hausse des prix des carburants ont d’ailleurs reçu des consignes strictes en ce sens par le MGJ. Jean-Claude Turvois, co-organisateur de la manifestation précurseur du 2 novembre à Dole, a d’ailleurs été très vigilant :

“Le MGJ nous a transmis des informations comme quoi des personnes en faveur du Gouvernement allaient s’immiscer dans nos manifestations, avec des gilets oranges, dans le but de nous déstabiliser. C’est pour ça qu’on nous a dit de les interdire de nous rejoindre. J’en ai bloqué 12 en leur rappelant qu’ici n’avaient le droit de manifester que les Gilets Jaunes ! Ils n’ont pas insisté.”

La grande crainte des organisateurs de manifestation réside en ce que des contre-manifestants infiltrent des manifestations et engendrent de ce fait la désorganisation des mouvements, voire la violence. C’est pour cette raison que le MGJ est radical :

“Interdiction de manifester pour tous les Gilets Oranges !” peut-on lire sur tous leurs tracts.

Alors ne vous trompez pas si vous souhaitez manifester votre mécontentement contre les taxes sur les carburants : affichez et/ou portez bien un gilet jaune ! Le gilet orange est interdit (sauf si vous soutenez le Gouvernement …) !