ÉMEUTES EN BANLIEUE – Il n’y a pas de tensions et encore moins d’émeutes en banlieue. Les jeunes sortent en fait pour rencontrer les policiers et tirer des feux d’artifice en leur honneur.

Banlieues : “Il n’y a pas d’émeutes, seulement des tirs de feux d’artifice en l’honneur de la police”

Depuis quelques jours, les banlieues semblent en tension voire en ébullition. Certains parlent même d’émeute. Pour comprendre les raisons de ce soi-disant “embrasement des banlieues”, nous avons rencontré Kevin alias “Le Tireur”, jeune habitant de Villeneuve-la-Garenne qui est à l’origine de nombreux tirs de feux d’artifice.

Depuis l’accident de samedi (ndlr : accident d’un motard avec un véhicule de police), mes amis et moi avons décidé de féliciter les forces de l’ordre pour leur travail sans relâche contre la délinquance qui agite notre quartier. Alors, nous avons commencé à tirer quelques feux d’artifice en leur honneur.

Kevin, 23 ans, habitant de Villeneuve-La-Garenne surnommé “Le Tireur”

Petit à petit, de plus en plus de jeunes de la ville se sont joints à Kevin et ses amis pour fêter les forces de l’ordre :

Alors que dimanche soir nous n’étions qu’une petite dizaine avec mes potes, on s’est retrouvés plusieurs centaines lundi soir pour remercier et féliciter les policiers de leur travail. Suite à nos appels et dès qu’ils sont arrivés, nous avons tiré des feux d’artifice en leur honneur.

Touchés par cette sympathie, rare, de jeunes de banlieues dites “sensibles”, les policiers ont actionné les sirènes et gyrophares :

Plus nous tirions de feux d’artifice en leur honneur, plus le nombre de policiers devenait important. Ils ont actionné leurs gyrophares et leurs sirènes pour nous remercier de l’attention qu’on leur porte. C’est très touchant de voir nos nouvelles relations avec les forces de police !

Quant au non respect du confinement, Kevin le justifie :

Certes on ne respecte pas le confinement. Mais remercier les policiers est tellement important et urgent pour nous, que nous bravons cet interdit. D’ailleurs, chacun de nous serait prêt à payer une amende de 135€ juste pour tirer des feux d’artifice en l’honneur des policiers !

De nouvelles relations, plus saines et constructives, sont donc en train de naître entre les forces de l’ordre et certains jeunes de ces banlieues dites “sensibles”.

Banlieues : feux d'artifice pour remercier la policeludovicFaits divers
ÉMEUTES EN BANLIEUE - Il n'y a pas de tensions et encore moins d'émeutes en banlieue. Les jeunes sortent en fait pour rencontrer les policiers et tirer des feux d'artifice en leur honneur. Banlieues : 'Il n'y a pas d'émeutes, seulement des tirs de feux d'artifice en l'honneur de la...