AFFAIRE BENALLA / RÉVÉLATIONS – Emmanuel Macron vient de s’exprimer, mardi 24 juillet, sur l’affaire Benalla. Il a déclaré : “Je suis le seul responsable” et “Qu’ils viennent me chercher”. Emmanuel Macron regrette en effet que personne ne l’ait interrogé sur cette affaire, sans quoi il se serait immédiatement expliqué. Il révèle par ailleurs les raisons des violences d’Alexandre Benalla.

Emmanuel Macron se dit le “seul responsable”. Si Alexandre Benalla a frappé des manifestants c’est parce qu’“il voulait seulement [le] protéger car [il est] son meilleur ami !”

Mardi 24 juillet au soir, soit presque 1 semaine après la révélation de l’affaire Benalla par le journal “Le Monde”, Emmanuel Macron a fait une déclaration devant les députés de la majorité LREM. Il a attaqué la gestion de l’affaire par la presse et l’opposition :

« S’ils veulent un responsable, qu’ils viennent le chercher », a-t-il lancé.

Plus précisément, Emmanuel Macron a déclaré :

« Le seul responsable, c’est moi et moi seul. C’est moi qui ai fait confiance à Alexandre Benalla. C’est moi qui ai confirmé la sanction » et « Ça n’est pas la République des fusibles, la République de la haine. S’ils veulent un responsable, il est devant vous. Qu’ils viennent le chercher. »

Devant ces déclarations, l’opposition et nombres de citoyens ont été scandalisés. Alors, Emmanuel Macron a apporté des compléments d’information :

“Si je ne me suis pas exprimé depuis mercredi dernier, c’est parce que j’étais avec Gérard Collomb. On finalisait le projet de piscine et d’aménagement paysager du jardin du Fort de Brégançon. C’est hautement plus important que cette non affaire pardi !”

ce qui corrobore les déclarations de Gérard Collomb, lors de son audition devant l’Assemblée Nationale que nous vous relations dans notre article hier “Affaire Benalla – G. Collomb : “Je ne sais rien de l’affaire Benalla, j’étais avec le Président !”“.

Emmanuel Macron a d’ailleurs complété :

“Alexandre Benalla, c’est comme à l’école. Le mec costaud qui protège le meilleur de la classe. Moi je suis la tête et lui est ma sécurité. L’un ne va pas sans l’autre. Sans Alexandre Benalla, je n’aurais jamais été autant en sécurité. C’est plus qu’une sécurité, c’est un ami, un très cher ami. C’est pour ça que nous sommes autant complices. Un meilleur ami, c’est notre chair !”

Quant à l’erreur de Benalla :

“Oui Alexandre Benalla a fait une bêtise. Il a été sanctionné. J’ai confirmé la sanction. J’assume. Je lui ai expliqué pourquoi il ne fallait pas frapper les manifestants, que ce n’était pas bien. Alexandre est quelqu’un d’intelligent et il m’a dit, tout penaud, qu’il regrettait. Alors je lui ai pardonné. Car oui, moi je pardonne, contrairement à certains !

Alexandre Benalla est quelqu’un de très sensible. Et toute cette affaire lui fait du mal. Il a cru qu’il avait payé avec cette dure sanction qu’il a subie. Mais non, il est encore soumis à la vindicte populaire. Moi je peux vous le dire : Alexandre Benalla pleure tous les soirs dans sa chambre ! Brigitte et moi sommes contraints de lui téléphoner très fréquemment pour le rassurer.

Le véritable problème d’Alexandre, c’est que c’est quelqu’un de sanguin.

Alors si vous voulez des explications, venez me chercher, Alexandre et moi-même vous attendons et on va s’expliquer, sans problème !”

Emmanuel Macron fait d’ailleurs des aveux sur les causes des violences d’Alexandre Benalla :

“Alexandre Benalla n’a pas frappé gratuitement les manifestants. Je suivais la manifestation et je lui ai dit, par le biais de la radio qu’il avait en main, que j’avais été vexé que ces manifestants m’aient appelé ‘Manu’. Alexandre a alors immédiatement pris la mouche, tout sanguin qu’il est ; et plutôt que les arrêter, il les a légèrement frappés, pour me défendre. Il voulait seulement me protéger, car je suis son meilleur ami ! C’est aussi simple que ça : de l’humanité !”

Ainsi, voici toute l’affaire Benalla éclaircie grâce à ces révélations d’Emmanuel Macron.

Affaire Benalla : les révélations d'E. MacronludovicPolitiqueaffaire benalla,cause,explications,macron,révélations,violences

AFFAIRE BENALLA / RÉVÉLATIONS - Emmanuel Macron vient de s'exprimer, mardi 24 juillet, sur l'affaire Benalla. Il a déclaré : 'Je suis le seul responsable' et 'Qu'ils viennent me chercher'. Emmanuel Macron regrette en effet que personne ne l'ait interrogé sur cette affaire, sans quoi il se serait immédiatement expliqué....