VIOLENCES POLICIÈRES / DÉLINQUANCE / OCTOGONE – Les tensions qui existent entre certains policiers et délinquants vont bientôt trouver un exutoire dans des combats en octogone (combats MMA) qui verront s’affronter les 2 parties.

Des combats MMA seront organisés entre les délinquants et policiers volontaires afin d’offrir un exutoire aux tensions qui existent entre les deux parties.

Face aux violences policières d’un côté et à la délinquance qui ne cesse de s’accentuer d’un autre, le Ministère de l’Intérieur a décidé d’agir. Ainsi, il a été décidé que des combats en octogone (combats de MMA) pourraient être organisés entre des membres de chacune des deux parties s’ils sont pleinement consentants.

Cela a été permis grâce à la décision de la Ministre des Sports, qui a décidé, début 2020, de légaliser en France la pratique professionnelle du MMA (Arts Martiaux Mixtes).

Ainsi, des combats en octogone pourront se dérouler au bon vouloir des policiers et délinquants :

Il existe de très vives tensions entre certains policiers et délinquants. C’est cette importe tension, qui ne cesse de s’accentuer, qui est à l’origine des violences qui interviennent de part et d’autre. C’est pourquoi il est indispensable de trouver un exutoire à ces tensions.

Ainsi, plutôt que d’agir en aval, c’est-à-dire répressivement après les actes de violence, le Ministère de l’Intérieur a décidé d’agir en amont, en créant des moments et une zone de combat :

Afin d’éviter que certains policiers comme délinquants ne soient violents lors des interventions des forces de l’ordre, nous avons décidé de les faire se combattre avant, au moment où ils éprouvent des tensions. Ainsi, nous allons autoriser les combats MMA, en octogone, entre les policiers volontaires d’un côté et les délinquants volontaires de l’autre.

Eu égard au degré de tension qui existe entre délinquants et policiers, le Ministère de l’Intérieur a décidé que tous les coups seraient permis, tout en restant dans le cadre du combat en octogone et des règles du MMA :

Toutes les techniques seront tolérées pour ces professionnels du combat que sont les policiers et les délinquants : percussion, corps à corps, projection, soumission, etc.

Les combats sont bien évidemment limitées à la zone de combat qu’est l’octogone, 1 personne contre 1 personne. Nous ne tolérons aucune violence dans la salle ou en dehors. Aucune arme n’est acceptée.

Le combat s’arrêtera dès l’abandon d’un des participants. Le combat à mort demeure toutefois interdit.

Les combats seront organisés librement, à l’initiative aussi bien des policiers que des délinquants :

Policiers et délinquants pourront s’affronter dans des combats de MMA quand ils le désireront. La partie à l’initiative de l’organisation du combat enverra un courrier recommandé d’ordre de combat à l’autre partie avec le lieu (salle de MMA homologuée), la date et l’horaire et la catégorie de la personne qui souhaite combattre.

Grâce à cette décision d’organiser des combats entre policiers et délinquants, le Ministère de l’Intérieur estime que les violences policières et que les violences à l’encontre des policiers devraient baisser “de l’ordre de 60 à 80%”.

Des combats MMA entre policiers et délinquants !ludovicFaits diverscombat,délinquance,délinquant,lutte,mma,octogone,policier,violences policières
VIOLENCES POLICIÈRES / DÉLINQUANCE / OCTOGONE - Les tensions qui existent entre certains policiers et délinquants vont bientôt trouver un exutoire dans des combats en octogone (combats MMA) qui verront s'affronter les 2 parties. Des combats MMA seront organisés entre les délinquants et policiers volontaires afin d'offrir un exutoire aux...