INCIDENTS / MANIFESTATION DES GILETS JAUNES – Outre les graves accidents lors des manifestations des Gilets Jaunes (1 décès et plusieurs blessés), des incidents mineurs sont à noter : 32 automobilistes qui étaient arrêtés pour cause de panne et qui avaient revêtu leur gilet jaune, ont été verbalisés pour “manifestation illégale”.

Martial, 1 des 32 automobilistes verbalisés en France pour manifestation illégale … alors qu’il était en panne !

Les manifestations des gilets jaunes du 17 novembre 2018 ont connu des accidents graves : un mort et plusieurs dizaines de blessés dont certains graves parmi les 2500 points de blocage mis en place partout en France. Aussi, outre toutes ces manifestations, dont certaines non déclarées, des automobilistes en panne ont été verbalisés.

En effet, 32 automobilistes, partout en France, qui étaient réellement tombés en panne avec leur voiture dans la journée du 17 novembre, ont été considérés, à tort, comme des manifestants non déclarés par les forces de l’ordre :

“La Préfecture nous a donné des consignes strictes : être ferme et ne tolérer aucun débordement. Alors, quand on a vu une personne arrêtée au bord de la route avec un gilet jaune, on l’a considérée comme un manifestant non déclaré. On l’a donc verbalisée.” nous confie le Colonel Barmala du groupement de Gendarmerie de l’Oise.

Or, cet automobiliste, Martial était en panne :

“J’ai eu une panne moteur. Alors je me suis mis sur le bord de la route et j’ai revêtu mon gilet jaune, comme la loi et les règles de sécurité m’y obligent. Quelques minutes après, un véhicule de gendarmerie est passé près de moi. Ils ont alors déclenché le gyrophare et mis en marche leur sirène et ont bondi sur moi comme si j’étais un terroriste. Ils m’ont verbalisé au prétexte que je manifestais illégalement alors que j’étais seulement en panne, mon garagiste vous le confirmera !”

De plus, les gendarmes ont insisté pour que le manifestant ne reste pas sur place :

“Ils ont insisté pour que je parte, mais ce n’était pas possible puisque j’étais en panne. Alors ils ont fait enlever ma voiture pour la placer en fourrière, ce qui m’a valu une amende supplémentaire.” nous confie Martial, dépité.

Ce cas dans l’Oise n’est pas unique puisqu’on dénombre 31 autres cas similaires un peu partout en France.

“Les consignes sont les consignes : aucun gilet jaune dans des endroits non déclarés ou tout au moins signalés. En panne ou pas, on n’est pas là pour vérifier, mais pour faire appliquer la loi !” a tenu à souligner, avec fermeté, le Colonel Barmala.

Ainsi, si d’autres manifestations des gilets jaunes sont prévues, évitez de tomber en panne !

En panne, verbalisés car considérés manifestants !ludovicFaits diversgilet jaune,panne,verbalisation
INCIDENTS / MANIFESTATION DES GILETS JAUNES - Outre les graves accidents lors des manifestations des Gilets Jaunes (1 décès et plusieurs blessés), des incidents mineurs sont à noter : 32 automobilistes qui étaient arrêtés pour cause de panne et qui avaient revêtu leur gilet jaune, ont été verbalisés pour...