1) Ne pas mélanger fake news et informations parodiques / satiriques !

Fakosphère : attention aux fake news qui se répandent pour imposer des idées voire une idéologie !

La fakosphère est le nom donné aux personnes, organismes, institutions qui colportent des fake news, c’est-à-dire des fausses informations destinées à manipuler l’opinion. En effet, les fake news ou fausses informations, consistent en des canulars diffusés délibérément dans l’intention d‘induire en erreur dans le but d’obtenir un avantage financier ou politique. 

Les informations parodiques et satiriques quant à elles sont des fausses informations destinées à amuser / divertir ou faire réfléchir. Les informations parodiques et satiriques s’assument en tant que telles (il est clairement indiqué que les informations sont fausses et diffusées dans un but humoristique).

> Pour + d’informations sur cette distinction entre fake news et informations parodiques / satiriques, vous pouvez lire notre article « Différences entre infaux humoristiques et désinformations ou infos complotistes« .

2) La fakosphère : des modes d’action manipulatoires

Comme nous l’avons vu, la fakosphère a pour mission d’induire volontairement en erreur. Elle manipule pour obtenir des avantages financiers ou politiques.

Cette fakosphère consiste en un groupe qui officie généralement de manière massive, à un moment donné (choisi stratégiquement), afin de propager des rumeurs. La fakosphère officie énormément sur les réseaux sociaux, où l’information se diffuse de manière virale, instantanée, massive, sans vérification. Pour que l’information paraisse vraie et se propage d’autant plus aisément, les membres de la fakosphère n’hésitent pas à diffuser simultanément depuis plusieurs fakes sources différentes. Ainsi, l’information réelle qui pourrait démentir ces fakes news est noyée. Grâce aux réseaux sociaux, les messages de la fakosphère connaissent une chambre d’écho (situation dans laquelle l’information, les idées, ou les croyances sont amplifiées ou renforcées par la communication et la répétition dans un système défini) exceptionnelle.

Et le lecteur, qui voit plusieurs sources fakes qui confirment la même chose, est plus facilement tenté de croire à ces fakes news.

En outre, la fakosphère s’appuie énormément sur la mécanique des complots, laissant croire au lecteur qu’on lui ment, que les médias lui cachent la vérité.

3) La fakosphère n’informe pas, elle impose ses opinions

La fakosphère est un groupe qui manipule dans le but d’imposer ses opinions. En aucun cas elle n’informe. Pour étayer sa stratégie, elle peut s’appuyer sur des faits réels, mais qu’elle décontextualise et/ou pour lesquels elle n’offre qu’un regard partiel volontairement biaisé.

Ainsi, via ces techniques de manipulation de masse, elle tente d’imposer ses opinions et/ou de déstabiliser une personne, un groupe, un parti politique voire un état.

4) La fakosphère politique et l’ère post-vérité (ou ère post-factuelle)

La fakosphère est très présente dans l’univers politique. Cette fakosphère politique s’appuie sur les nouvelles interactions entre les politiques et les médias, avec notamment les réseaux sociaux qui permettent à tout un chacun de s’exprimer simplement, sans passer par le filtre de vérification des informations des journalistes. Ainsi, la fakosphère joue énormément de l‘ère post-vérité, c’est-à-dire de cette culture politique où les débats sont orientés non pas vers des faits, mais vers l’émotion, en présentant subtilement des opinions personnelles comme des éléments factuels. Or, on sait très bien que l’intelligence consiste à ne pas se limiter à une émotion subjective, mais qu’elle doit laisser place à une véritable réflexion objective. En clair, la fakosphère impose la logique que la vérité factuelle n’a plus d’importance.

5) Pourquoi la fakosphère connaît-elle un tel succès ?

La fakosphère connaît un véritable succès à cause tout d’abord du contexte médiatique actuel. En effet, les médias connaissent une crise profonde dont joue la fakosphère pour soi-disant « réinformer« .

En outre, la fakosphère s’appuie sur la méfiance qu’ont les personnes envers les médias. Ils renforcent d’ailleurs cette méfiance, en décrédibilisant les médias et les journalistes, pour mieux propager leurs idées ou idéologies en les martelant comme des faits.

6) Comment agir contre la fakosphère ?

Agir contre la fakosphère consiste tout d’abord à ne pas se laisser piéger soi-même. Pour cela, il faut toujours identifier l’auteur de l’information et son intention.

Ensuite, il ne faut en aucun cas diffuser ce genre d’informations, même pour les dénoncer, puisque cela n’a pour effet que de répandre cette rumeur.

Il ne faut pas non plus oublier de signaler les auteurs de ces fake news. En effet, bien souvent les auteurs de fakes news sont passibles de condamnations pour dénigrement, diffamation, déstabilisation de campagne électorale, etc.

Les fakes news sont de fausses informations destinées à manipuler l’opinion. Dangereuses, elles peuvent contribuer à déstabiliser une personne, un groupe, un parti voire un Etat. C’est pourquoi il convient de lutter contre les auteurs de ces fakes news avant que la fakosphère ne devienne un terreau pour des personnes ou groupes de plus en plus malintentionnés …

Fakosphère : les fake news contre la démocratieludovicBlogdéstabiliser,fake news,fakosphère,fausses informations,manipuler
1) Ne pas mélanger fake news et informations parodiques / satiriques ! La fakosphère est le nom donné aux personnes, organismes, institutions qui colportent des fake news, c'est-à-dire des fausses informations destinées à manipuler l'opinion. En effet, les fake news ou fausses informations, consistent en des canulars diffusés délibérément dans l'intention...