CENTENAIRE DE L’ARMISTICE / TRUMP – Le 11 novembre 2018, près de 70 chefs d’états étaient réunis à Paris pour commémorer le centenaire de l’armistice de la Première Guerre Mondiale. Parmi eux, Donald Trump. Si ce dernier a été nonchalant dès son arrivée et qu’il a snobé le Forum pour la paix, c’est parce qu’il ne savait pas à quoi correspondait le 11 novembre : il croyait commémorer les attentats de Paris du 13 novembre 2015 !

Lors de sa venue à Paris pour commémorer le Centenaire de l’Armistice de la Première Guerre Mondiale, Donald Trump croyait qu’il venait commémorer les attentats de Paris !

Dès son arrivée à Paris, vendredi 9 novembre, pour commémorer les cent ans de l’armistice marquant la fin de la première guerre mondiale, Donald Trump a adopté une attitude très provocante. Il a tweeté  :

“Le président français Macron vient de suggérer que l’Europe se dote de ses propres forces armées pour se protéger des États-Unis, de la Chine et de la Russie. Très insultant, mais peut-être que l’Europe devrait d’abord payer sa juste part à l’OTAN, que les Etats-Unis subventionnent largement !”

Dès sa rencontre avec Emmanuel Macron le lendemain, Donald Trump a modéré sa colère. Toutefois, il s’est fait remarquer en mobilisant ses propres forces de sécurité. De même, il a refusé de suivre le convoi de bus des chefs d’Etat en se déplaçant dans son propre véhicule blindé lors de la cérémonie du 11 novembre à l’Arc de Triomphe de l’Etoile.

Si Donald Trump fait bande à part, c’est non seulement pour se démarquer en tentant de mettre en exergue son indépendance et sa puissance, mais c’est aussi et surtout car il est en colère contre “les Français qui n’ont de cesse de se moquer de lui” selon une source proche de la diplomatie américaine. Et si Donald Trump était tout particulièrement fâché durant cette commémoration du centenaire de l’armistice de la première Guerre Mondiale, c’est parce qu’il a commis une terrible méprise. A la question d’un journaliste de l’agence de presse Reuters, vendredi 9 novembre juste avant son départ pour Paris, qui lui demandait quel message il voulait faire passer par sa présence à ces commémorations à Paris, il a déclaré :

“Le terrorisme est une problématique terrible à laquelle chaque Etat démocratique est confronté. Je pense toujours à toutes les victimes du terrorisme, à Paris comme ailleurs. Si je retourne en France, 3 ans après une vague d’attentats particulièrement terribles, c’est pour montrer le soutien de tous les Américains, le fait qu’on n’oublie pas et qu’on est toujours là, proche de la France et des Français”.

Au lieu d’annoncer la commémoration de l’Armistice de 1918, Donald Trump faisait référence aux attentats survenus le 13 novembre 2015 aux abords du Stade de France, dans les 10ème et 11ème arrondissements de Paris et au Bataclan.

Emmanuel Macron se serait alors moqué de cette remarque totalement non pertinente de Donald Trump :

“Il ne sait même pas pourquoi il vient !” aurait-il ironisé.

Mais cette information concernant la moquerie d’Emmanuel Macron à son encontre, qui lui serait remontée très rapidement, n’a pas du tout plu à Donald Trump. Ceci explique son comportement froid, distant voire hautain vis-à-vis du Président Français dès son arrivée à Paris.

Emmanuel Macron ne s’est pour autant pas formalisé de cette attitude de son homologue américain. Lors d’un entretien réalisé dans la soirée de samedi à l’Elysée par le journaliste de CNN Fareed Zakaria, il en a profité pour jeter à nouveau de l’huile sur le feu, via 2 piques subtilement envoyées :

“Je préfère avoir une discussion directe plutôt que de faire ma diplomatie par des tweets.

[…] De par cette discussion en face à face, je pourrai d’ailleurs mieux lui expliquer les perspectives de cette commémoration.”

Fâché par ce mépris, Donald Trump a pris la décision de ne pas participer au Forum de la paix qui a eu lieu dimanche après-midi à la grande halle de la Villette.

Malgré ces provocations et piques envoyées à distance entre Emmanuel Macron et Donald Trump, les diplomaties de chacun des 2 pays assurent que les relations entre les 2 Présidents demeurent “très cordiales”.

Trump croyait commémorer les attentats de 2015ludovicInternational11 novembre,1918,2015,armistice,attentats,centenaire,commémoration,macron,paris,trump
CENTENAIRE DE L'ARMISTICE / TRUMP - Le 11 novembre 2018, près de 70 chefs d'états étaient réunis à Paris pour commémorer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre Mondiale. Parmi eux, Donald Trump. Si ce dernier a été nonchalant dès son arrivée et qu'il a snobé le Forum...