RECYCLAGE HUMAIN – Une firme chinoise, Fuzhuang, propose le recyclage du corps humain pour produire des vêtements. Ainsi, dès le décès d’une personne, on peut recycler son corps et gagner de l’argent !

Vetements peau et organes humains

Un bébé habillé de vêtements 100% en peau et organes humains !

On connaissait les vêtements en peaux d’animaux avec les cuirs ou avec des fibres animales comme la laine, mais on n’avait pas encore pensé à utiliser le corps humain pour produire des vêtements. C’est désormais chose faite avec la firme chinoise Fuzhuang, spécialisée dans le recyclage des peaux humaines et autres parties du corps.

Liang Xing, directeur de la société Fuzhuang présente son entreprise :

« Le recyclage de l’humain permet de produire de 15 à 50 vêtements selon la corpulence du sujet. Nous ne travaillons évidemment que sur des corps morts. Nous achetons chaque corps entre 1000 et 5000 yuans (environ 150 à 750 €) selon son état et sa corpulence. Dans un corps, nous recyclons environ 95 à 99% des peaux et organes. »

Liang Xing souligne toutefois que priorité est donnée au don d’organes avant de récupérer les corps :

« Sauver d’autres vies est prioritaire sur notre marché, évidemment ! Nous privilégions le don d’organes mais on constate que de plus en plus de familles préfèrent gagner de l’argent en nous confiant l’intégralité des corps. »

En effet, le taux de dons d’organes connaît une chute très préoccupante en Chine. Toutes les parties du corps étant transformables en vêtements, la plupart des familles préfèrent être payées plutôt que de faire un don d’organes.

Concrètement, Liang Xing nous explique comment est recyclé un corps humain :

« Je ne vais pas vous dévoiler nos secrets de fabrication mais voilà en résumé comment on procède :

– Tout d’abord, la peau humaine est travaillée comme n’importe quel cuir animal : préparation, tannage, corroyage, etc. 

– Ensuite, on prélève différents organes. Chacun a une fonction bien particulière pour embellir le textile, le rendre imperméable, le rendre confortable ou le colorer. Mais là, on ne va pas dévoiler ni notre process ni la fonction bien particulière de chaque organe.

– Finalement, on assemble le tout, on colore et on produit de très jolis vêtements.

Pour faire simple, on a juste besoin d’un corps humain et de colorants pour produire des vêtements magnifiques sur-mesure ! »

En effet, ces vêtements révolutionnaires présentent de multiples avantages : ils sont chauds et imperméables, ils sont souples et s’adaptent à toutes les morphologies :

« C’est la fin des tailles XS, S, M, L, XL ou XXL : pour un seul achat en taille unique, nos vêtements s’adaptent à chacun, quelle que soit sa morphologie ! Il n’y a plus que des tailles ‘Bébé’, ‘Enfant’ et ‘Adulte’ ! »

Ce marché du vêtement en peau et organe humains est en plein développement comme nous le confie en toute transparence Liang Xing, diagrammes à l’appui :

« Notre chiffre d’affaires 2014 était de 500 millions de yuans (environ 75 millions d’euros) pour un bénéfice net de 100 millions de yuans (environ 15 millions d’euros). Pour le premier trimestre 2015, nous en sommes déjà à un chiffre d’affaires de 230 millions de yuans ! Nous avons la chance d’être actuellement les seuls sur ce marché. Mais il est à parier qu’il va se développer : c’est un marché de niche formidable ! C’est pourquoi nous octroyons beaucoup d’argent dans notre service recherche et développement. »

L’essor de ce marché est du à la très haute qualité des vêtements produits. Parmi les commentaires de consommateurs parus sur des sites de vente en ligne chinois, on peut lire :

« – Des vêtements certes chers (1000 yuans le pull, 500 yuans le t-shirt), mais d’extrêmement bonne qualité. Un confort inégalable même par grand froid !

– Un achat que je ne regrette pas : un investissement sur le long terme pour des vêtements garantis 15 ans !

– Ma morphologie particulière nécessitait des vêtements sur-mesure très coûteux et peu élégants. Désormais, j’ai des vêtements qui s’adaptent parfaitement à mon corps et très élégants ! »

Actuellement, ce marché reste cantonné à la Chine. Toutefois Liang Xing nous confie être en pourparler avec une grande enseigne de vêtements français pour commercialiser ses produits en France :

« A priori, notre partenaire français va lancer notre gamme de vêtements dans ses magasins et sur son site en ligne. Mais les Français sont très réticents à l’idée de porter des vêtements faits de peaux et organes humains. C’est pourquoi cette marque va jouer sur la mention ‘Vêtements 100% biologiques’ nous ont-ils confié. Il n’y a que nous qui saurons que c’est de la peau et des organes humains ! »

On a tendance à oublier que notre peau est déjà un vêtement …

Recyclage humain pour produire des vêtementsludovicArchivesorganes,peau,recyclage humain,vêtement
RECYCLAGE HUMAIN - Une firme chinoise, Fuzhuang, propose le recyclage du corps humain pour produire des vêtements. Ainsi, dès le décès d'une personne, on peut recycler son corps et gagner de l'argent ! On connaissait les vêtements en peaux d'animaux avec les cuirs ou avec des fibres animales comme la laine,...