POLITIQUE EUROPÉENNE – Emmanuel Macron s’est mis 3 jours au repos. De nombreuses rumeurs courent autour de son état de santé. Toutefois, le repos du Président de la République est purement altruiste : il est au chevet d’Angela Merkel, déprimée par la débâcle de son parti et par son futur départ.

3 jours de “repos” d’Emmanuel Macron : il est au chevet d’Angela Merkel !

Emmanuel Macron a officiellement pris 3 jours de repos, une première pour un Président de la République. Alors que l’opposition ironise voire se scandalise, les spéculations vont bon train sur les raisons de ce repos auto-décrété : burn-out, pause familiale, stratégie de gestion de l’effort, etc.

Mais de toutes ces raisons, il n’en est rien. En fait, Emmanuel Macron ne prend pas de véritables jours de repos : il est au chevet d’Angela Merkel, complètement déprimée par les échecs successifs de son parti politique qui ont engendré l’annonce de son départ de la chancellerie à la fin de son mandat.

Selon une source très proche du Président de la République :

 “Emmanuel [Macron] est un homme sensible, altruiste. Angela Merkel est bien plus qu’une collègue politique, c’est une amie. D’un point de vue diplomatique, mais aussi et surtout personnel, il n’a pas osé officialiser le fait qu’il rendait visite, durant 3 jours, à Angela Merkel, dans son appartement de Berlin (Am Kupfergraben 6).
[…] Angela Merkel présente un moral au plus bas. Le solide soutien d’Emmanuel [Macron] lui est indispensable.”

Ainsi, Emmanuel Macron n’est pas au repos, mais aide Angela Merkel dans une période difficile de sa vie politique : son départ annoncé. Le “couple franco-allemand” n’aura jamais aussi bien porté son nom.

Repos d'E. Macron : il est au chevet d'A. Merkel !ludovicPolitiquealtruiste,burn out,chevet,fatigue,macron,merkel,repos
POLITIQUE EUROPÉENNE - Emmanuel Macron s'est mis 3 jours au repos. De nombreuses rumeurs courent autour de son état de santé. Toutefois, le repos du Président de la République est purement altruiste : il est au chevet d'Angela Merkel, déprimée par la débâcle de son parti et par son futur...