PSYCHOLOGIE – La fin d’un tabou vient enfin de tomber grâce à une étude de chercheurs de la fameuse université américaine d’Harvard : 77% des parents n’aiment pas leur enfant. “Assumez de ne plus les aimer, dites-leur !” conseillent les psychologues.

77% (86% en France !) des parents n’aiment pas leur enfant.

Plus besoin de culpabiliser ! Si vous n’aimez pas vos enfants, vous êtes tout à fait normaux ! C’est la fin d’une hypocrisie et d’un tabou : vous avez le droit de ne pas aimer vos enfants. D’autant plus que vous n’êtes pas seuls à ressentir cela, puisque 77% des parents sont dans ce cas ! Et cela est d’autant plus marqué dans les pays développés à économie de marché (PDEM).

L’étude menée par un collège de 275 chercheurs en psychologie de la fameuse Université d’Harvard, a été réalisée durant 5 ans sur un échantillon très représentatif :

Nous avons sondé 350.000 personnes dans 68 pays, y compris des familles monoparentales, des parents de toutes sexualités, des parents d’enfants unique comme multiples, à la ville comme à la campagne, pauvres comme riches, etc.

Selon cette étude, ce sont donc 77% des parents qui n’aimeraient pas leur enfant :

D’après nos sondages, analyses et enquêtes de terrain, nous sommes parvenus à la conclusion que ne pas aimer ses enfants est normal. 77% des parents étudiés n’aiment pas leurs enfants, à partir de 11 ans.

En effet, selon l’étude, plus les enfants vieillissent, moins les parents les aiment :

Jusqu’à 2 ans, la très grande majorité des parents (94%) aiment leur enfant, même si la charge de s’en occuper est lourde. Cela est dû au plaisir de la nouveauté, de l’enfant tant attendu qui est enfin là.

A partir de l’acquisition de la parole de l’enfant, les parents sont déjà moins nombreux à l’aimer (78%).

De 5 à 10 ans commence le désamour de l’enfant : seulement 50% des parents aiment leur enfant.

C’est à 11 ans que le divorce entre parents et enfants est le plus marqué. Avec le début de l’adolescence, les parents n’aiment plus leur enfant. Il n’y a plus que 33% des parents qui aiment leur enfant. Cela est dû à leur comportement et leurs réflexions stupides ainsi que leur violence vraisemblablement.

Et cela ne s’arrange pas avec le temps, sauf à moins voir ses enfants.

Ce désamour est beaucoup plus marqué dans les pays développés à économie de marché (PDEM) :

On constate que dans les pays développés comme les Etats-Unis, la Russie, l’Australie ou la France, donc des pays avec des cultures très différentes, les parents aiment beaucoup moins leurs enfants. Ils sont 86% à ne pas aimer leur enfant.

L’économie d’un pays a donc une influence directe sur l’amour qu’on peut porter à un enfant.

Outre les données de cette étude, les psychologues de l’étude prodiguent quelques conseils aux parents :

Assumez de ne pas aimer vos enfants. Soyez francs avec eux et dites-leur ! Rien ne sert de se voiler la face. Le fait d’être honnête est aussi bon psychologiquement pour vous que pour eux.

En conclusion, avoir des enfants est loin d’être un plaisir. Mais chut ! N’en parlons pas aux futurs parents …

77% des parents n'aiment pas leur enfanthttp://www.actubis.com/wp-content/uploads/2019/08/parents-aiment-pas-enfants.jpghttp://www.actubis.com/wp-content/uploads/2019/08/parents-aiment-pas-enfants-150x150.jpgludovicPsycho / Sexoamour,enfant,étude,parents
PSYCHOLOGIE - La fin d'un tabou vient enfin de tomber grâce à une étude de chercheurs de la fameuse université américaine d'Harvard : 77% des parents n'aiment pas leur enfant. 'Assumez de ne plus les aimer, dites-leur !' conseillent les psychologues. 77% (86% en France !) des parents n'aiment pas...