NUCLEAIRE – Lors du Salon Mondial de l’automobile de Paris, la Ministre de l’Environnement Ségolène Royal a expliqué vouloir faire de la voiture électrique une priorité. Cela nécessitera la construction de 8 centrales nucléaires de type EPR d’ici 2028.

Pour le développement du parc automobile électrique en France, 8 centrales nucléaires de type EPR sont envisagées à la construction en France.

Pour le développement du parc automobile électrique en France, 8 centrales nucléaires de type EPR sont envisagées à la construction en France.

La Ministre de  l’Environnement et des Transports Ségolène Royal s’est rendue samedi 1er octobre au Salon Mondial de l’Automobile à Paris où elle a déclaré que :

“La voiture électrique, la voiture à hydrogène, ça doit être maintenant une priorité, les constructeurs doivent baisser les prix et élargir leur gamme”

Aussi, afin de parvenir à gérer cette augmentation du parc automobile électrique, il est envisagé de construire 8 centrales nucléaires de type EPR en France, en plus de celle de Flamanville :

“Si, comme le désire Ségolène Royal, le parc automobile électrique doit se développer et détrôner les véhicules essence et diesel, il convient de produire davantage d’électricité. Or, en l’état actuel de nos productions, jamais nous ne pourrons assumer cette demande énergétique. C’est pourquoi nous avons constitué un dossier que nous avons remis au gouvernement afin d’assurer le plus rapidement possible la construction de 8 réacteurs pressurisés européens (EPR) sur le territoire.” explique Jean-Denis De Grozès, président de la Fédération Internationale du Nucléaire.

Ainsi, ces 8 EPR envisagés, en plus de celui en cours de construction à Flamanville, permettraient de répondre aux besoins énergétiques du pays, en considérant un parc automobile de 40 millions de véhicules électriques.

“Notre objectif est de parvenir à une autonomie électrique. Le nucléaire est le seul moyen de pouvoir assumer cette production énergétique aussi rapidement et efficacement afin de répondre aux besoins grandissants du pays” ajoute J-D De Grozès.

Ainsi, en plus de Flamanville, le projet EPR de Penly (Seine-Maritime) sera relancé en priorité avant de créer 7 autres EPR sur l’ensemble du territoire métropolitain :

“L’objectif est de finaliser très rapidement l’EPR de Flamanville. Puis, il nous faudra construire quasi simultanément ces 8 EPR, sachant que le projet de Penly est déjà bien avancé.”

Ainsi, il est prévu que ces 8 EPR soient pleinement fonctionnels d’ici 2028 :

“Ce délai de 2028 est impératif à tenir car il coïncidera vraisembablement avec un parc automobile constitué d’au moins 75% de véhicules électriques !”

Certes les véhicules électriques ne sont pas polluants à l’usage, mais qu’en est-il du coût de production et de recyclage des batteries ? Qu’en est-il de l’empreinte écologique sur la production de l’énergie électrique nécessaire à leur fonctionnement ?

France: Construction de 8 centrales nucléaires EPRludovicEnvironnementepr,nucléaire,véhicule électrique
NUCLEAIRE - Lors du Salon Mondial de l'automobile de Paris, la Ministre de l'Environnement Ségolène Royal a expliqué vouloir faire de la voiture électrique une priorité. Cela nécessitera la construction de 8 centrales nucléaires de type EPR d'ici 2028. La Ministre de  l'Environnement et des Transports Ségolène Royal s'est rendue samedi 1er...