VAL DE LOIRE / ACCIDENT DE MONTGOLFIÈRE – 4 touristes et leur conducteur de montgolfière, avaient disparu ce dimanche 28 octobre au matin, le ballon ayant été littéralement aspiré dans les airs par un courant d’air chaud ascendant et une instabilité de l’air. Il a fallu l’intervention d’un hélicoptère militaire pour les retrouver. Ils ont été secourus à 3000 mètres d’altitude et la montgolfière, impossible à redescendre, a été abattue.

Destruction de la Montgolfière par l’armée, après que les militaires ont porté secours aux 5 passagers d’une montgolfière bloquée à 3000m d’altitude. (Photo : OFF-Air-Armée)

C’est une terrible mésaventure qui est arrivée à 4 touristes Allemands en vacances dans le Val de Loire, ce dimanche 28 octobre. Alors qu’ils participaient à un baptême de l’air en montgolfière, cette dernière a été aspirée dans les airs :

“Tout se passait bien jusqu’à ce qu’1/4h après le début du vol, j’ai vu la montgolfière aspirée à une vitesse surprenante et très haut dans les airs. En à peine 15 secondes, on n’a plus vu le ballon”, nous raconte Jean-Michel Tigra, suiveur de cette montgolfière.

Marie Agnus, météorologue, nous explique le phénomène d’ascendance thermique, à l’origine de l’aspiration du ballon :

“Le phénomène d’ascendance thermique est très connu en météorologie. Comme nous avons constaté une forte chute de température, l’ascendance thermique a été provoquée par l’advection d’une masse froide au-dessus d’un sol encore relativement chaud.  De plus, pour expliquer cette ascension brutale et très haute et que le conducteur ne soit jamais parvenu à reprendre le contrôle, cela signifie que l’air était très instable.

Mais cette instabilité a du survenir subitement car jamais un conducteur de montgolfière n’aurait fait voler son aéronef dans ces conditions ; ils étudient en détail la météo avant de prendre la décision de départ.”

La montgolfière a été retrouvée grâce à l’intervention rapide de l’armée, qui a envoyé 1 hélicoptère de reconnaissance “Gazelle” :

“Nous avons reçu un appel d’urgence pour intervenir sur une disparition de montgolfière à 09h35. Même si l’intervention semblait pour le moins cocasse,  nous l’avons pris au sérieux évidemment. Nous avons alors immédiatement dépêché 5 membres d’équipage dans l’hélicoptère Gazelle SA-342 afin d’assurer le repérage de la montgolfière et de pouvoir leur porter secours. Ce n’est qu’après 4 heures de vol, vers 12h30, qu’on a réussi à les retrouver grâce aux conseils avisés de nos météorologues qui ont calculé la vitesse et la direction des vents pour simuler où pouvait se trouver la montgolfière. Ils étaient déjà à plus de 150km de leur point de départ lorsqu’on les a retrouvés !” nous confie le Colonel Bellegarde, Chef des opérations de secours.

Le ballon restait en effet bloqué à une altitude de 3000 mètres et ne parvenait pas à redescendre. Il a alors fallu hélitreuiller les rescapés avant de détruire la montgolfière :

“Nous avons réussi à prendre contact avec le conducteur de la montgolfière qui nous a signifié gestuellement de son incapacité à redescendre. Alors, nous avons dans un premier temps hélitreuillé toutes les victimes, choquées et transies de froid. Ensuite, nous avons prévenu les équipes au sol que nous allions détruire la montgolfière, seul moyen de la faire redescendre, afin qu’ils sécurisent la zone de chute. Une fois tout cela fait, nous avons mitraillé la toile de la montgolfière. Cette dernière a alors chuté jusqu’au sol où elle s’est fracassée.”

Ce sauvetage fut très éprouvant pour les militaires :

“Ce sauvetage a été très difficile tant la situation était inédite. Monter en hélicoptère à 3000m d’altitude ; chercher une montgolfière telle une aiguille dans une meule de foin ; prendre contact avec le conducteur de la montgolfière  ; hélitreuiller des victimes choquées qui ne pouvaient pas bouger ; abattre une montgolfière en veillant à ce que sa chute ne cause aucun dégât. Cela a été beaucoup plus enrichissant que n’importe quel exercice tant il a fallu faire preuve d’adaptabilité et de sang-froid. Je remercie sincèrement mon équipe pour leur travail formidable, réalisé avec succès sans la moindre erreur” se réjouit le Colonel Bellegarde.

Les rescapés, choqués, souffrent tous d’une légère hypothermie et resteront en observation au moins 48 heures à l’Hôpital d’Orléans. Ils ne garderont aucune séquelle si ce n’est le souvenir de cette mésaventure.

Montgolfière 'aspirée' : militaires au sauvetageludovicFaits diversaccident,armée,aspirée,destruction,montgolfière,secours
VAL DE LOIRE / ACCIDENT DE MONTGOLFIÈRE - 4 touristes et leur conducteur de montgolfière, avaient disparu ce dimanche 28 octobre au matin, le ballon ayant été littéralement aspiré dans les airs par un courant d'air chaud ascendant et une instabilité de l'air. Il a fallu l'intervention d'un hélicoptère...