HOMICIDE / GIF – Marcel M., internaute passionné, est littéralement devenu fou après avoir regardé un gif. Souffrant de T.O.C.s, il a passé plus de 8 heures à regarder ce gif d’otarie qui tourne, avant de tuer sa femme qui lui demandait ce qu’il faisait.

L’otarie qui tourne : le gif qui tue.
Marcel M., après avoir regardé plus de 8h ce gif d’otarie qui tourne, a tué sa femme.

Tous les week-ends, Marcel surfe sur Internet pour se détendre, après une longue semaine de travail comme ouvrier ; il regarde alors des vidéos humoristiques, échange des messages sur les réseaux sociaux, consulte des petites annonces, lis les brèves et informations de sites d’actualité, etc.

Rien d’anormal jusqu’à ce qu’il tombe sur un gif animé d’otarie qui tourne, comme nous l’explique Thomas, son fils de 14 ans, présent lors du drame :

Papa était sur Internet depuis 8-9 heures, comme il le fait tous les samedis matin. Mais d’habitude, il y reste 1 ou 2 heures. Quand maman l’a appelé à 12h30 pour manger, il lui a répondu qu’il ne pouvait pas, qu’il était en train de compter combien de fois l’otarie tournait. Alors on a mangé tout seuls.

Malgré les rappels de sa femme durant tout le début d’après-midi, Marcel restera devant l’écran, toujours en justifiant qu’il comptait combien de fois l’otarie tournait :

“Papa était de plus en plus énervé quand maman lui disait de quitter l’ordinateur. Et il répétait tout le temps ‘Je compte combien de fois l’otarie tourne, me dérange pas !'” dira Thomas.

Cette tension a atteint un niveau tel qu’elle se soldera par une issue dramatique :

“Il était un peu plus de 17 heures quand j’ai entendu maman très énervée rentrer dans le bureau pour éteindre l’ordinateur de force. Là, papa s’est mis à hurler sur maman, que je n’ai plus entendue. Quand je suis allé voir ce qu’il se passait, j’ai vu mon père qui pleurait et maman à terre qui ne bougeait plus, avec plein de sang sur la tête. J’ai eu peur, mais papa m’a dit d’appeler la police, ce que j’ai fait immédiatement” décrira Thomas.

Arrivés sur les lieux du drame, les policiers interpelleront sans difficulté Marcel M. Les explications de ce meurtre sont pour le moins saugrenues :

Je souffre de Troubles Obsessionnels Compulsifs. Alors quand je suis tombé sur ce gif animé d’otarie qui tournait, mon cerveau m’a obligé à compter le nombre de tours qu’elle faisait.

J’ai compté, compté, compté, sans cesse … Et en même temps ma femme qui ne cessait de m’appeler pour manger puis pour arrêter Internet.

Alors quand elle est venue et qu’elle a tout éteint, j’ai perdu le contrôle. Ne pouvant plus compter, mon cerveau a craqué et je l’ai assommée avec le presse-papier que j’avais sous la main.

Déclaration de Marcel M., meurtrier présumé de sa femme, lors de son arrestation.

Le problème était en effet que ce gif était une boucle qui se répétait indéfiniment et que le comptage exhaustif était donc par définition impossible.

Aussi, pour se prémunir de ce genre de problèmes, les autorités préconisent d’obliger tous les gifs à disposer de la mention “Image en répétition infinie” clairement lisible, afin que toutes les personnes qui les regardent sachent pertinemment qu’ils ont à faire à une image qui tourne en boucle.

De même, les médecins déconseillent aux personnes souffrant de troubles obsessionnels compulsifs de regarder des gifs.

Marcel M. sera jugé par la Cour d’Assises en septembre prochain, où il sera poursuivi pour homicide volontaire et où il risque la réclusion criminelle à perpétuité.

Souffrant de TOC, il tue sa femme à cause d'un gifhttp://www.actubis.com/wp-content/uploads/2019/07/tourne.gifhttp://www.actubis.com/wp-content/uploads/2019/07/tourne-150x150.gifludovicFaits diversboucle,femme,gif,homme,insolite,meurtre,toc
HOMICIDE / GIF - Marcel M., internaute passionné, est littéralement devenu fou après avoir regardé un gif. Souffrant de T.O.C.s, il a passé plus de 8 heures à regarder ce gif d'otarie qui tourne, avant de tuer sa femme qui lui demandait ce qu'il faisait. L'otarie qui tourne : le...