SCIENCE / TROUBLES DYS- ANIMALIERS – 2 chercheurs de la célèbre université de Cincinnati, spécialisée en éthologie, viennent de démontrer que les animaux aussi pouvaient être atteints de troubles dys-, dans un article publié dans la revue scientifique américaine “Scientific” lundi 25 juin 2018.

Certains animaux peuvent souffrir de troubles dys-, comme l’humain.

A travers une étude menée sur un échantillon de 100 chats et de 100 chiens, 2 chercheurs américains de l’Université de Cincinnati, Thomas Cranley (éthologue) et Jimmy Bale (psychologue animalier), ont pu prouver que la dyslexie existait aussi chez les animaux. Pour mener cette étude, ils ont étudié diverses réactions de chats et de chiens à des stimuli divers :

“[…] Nous avons étudié la réaction des animaux de notre échantillon à différents stimuli : bruits de gamelles, bruits divers (apaisants, effrayants, neutres), caresses, peignage, nous les avons enfermé dans le noir, etc.  dans diverses conditions : en sommeil, au réveil, en éveil, en activité. Pour chacun de ces stimuli,  reproduits dans les diverses conditions précédemment citées, nous avons étudié leur attitude gestuelle, leurs miaulements/aboiements, leur mode de protection et de communication, leurs apprentissages (expérience) […]”

A travers ces expériences, répétées plusieurs fois dans différents contextes, les chercheurs ont constaté que les animaux présentaient certains troubles assimilables aux troubles dys de l’humain. Il est à noter que la plupart des animaux cumulent plusieurs troubles dys (les statistiques ne sont donc pas additionnables) :

  • Dyspraxie : 4% des chats et 5% des chiens ont montré des troubles moteurs et/ou des fonctions visuo-spatiales

  • Dysphasie : 2% des chats et 2% des chiens présentent des troubles du langage oral (miaulement ou aboiement anormal).

  • Dyslexie : 6% des chats et 4% des chiens sont atteints des troubles dyslexiques (mauvaise interprétation ou compréhension de ce qui leur était montré)

En tout, ce sont 7% des chats et 8% des chiens qui souffrent d’au moins un trouble dys-

On constate que ces statistiques déterminées par les chercheurs Américains sont assez proches de celles des troubles dys- des humains. En France, on estime que 6 à 8% des humains sont atteints d’un ou plusieurs troubles dys. Plus précisément, on constate que 4 à 5 % des enfants d’une classe d’âge sont dyslexiques, 3% sont dyspraxiques, et 2% sont dysphasiques.

Alors si vous trouvez que votre chat ou votre chien a un comportement “bizarre”, qu’il miaule ou aboie de façon “étrange”, c’est sans doute qu’il est atteint d’un ou plusieurs troubles dys-!

Troubles dys des animaux : réalité scientifiqueludovicSanté / Médecineanimal,chat,chien,dyslexique,dysphasique,dyspraxique,troubles dys
SCIENCE / TROUBLES DYS- ANIMALIERS - 2 chercheurs de la célèbre université de Cincinnati, spécialisée en éthologie, viennent de démontrer que les animaux aussi pouvaient être atteints de troubles dys-, dans un article publié dans la revue scientifique américaine 'Scientific' lundi 25 juin 2018. A travers une étude menée sur...