SAINT-CLOUD – Jonathan, adolescent de 16 ans fan absolu de l’application Pokemon-Go, a tenté de se suicider pour retrouver des Mewtwo au paradis.

Suicide Pokemon Go

Un adolescent accro au jeu en réalité augmentée « Pokemon Go » a voulu se suicider pour retrouver des Pokémon au paradis !

Triste histoire que celle de cet adolescent de 16 ans, Jonathan, qui vit à Saint-Cloud en banlieue parisienne. Fan absolu de l’appli « Pokemon Go », Jonathan compte parmi les meilleurs chasseurs de Pokemon d’Ile-de-France. Devenu une star locale dans l’univers « Pokemon Go », il devient de plus en plus stressé et dépendant au jeu comme l’explique sa petite amie Lucy :

« Jonathan a toujours été adorable. Mais dès qu’il est devenu un chasseur de Pokemon Go réputé, je l’ai senti de plus en plus distant. Il passait 10 heures par jour à chasser les Pokemon et ne m’accordait qu’1/4 heure uniquement si j’acceptais de l’accompagner dans sa chasse ! ».

En fait Jonathan prend sa tâche de chasseur d’élite de Pokemon très à cœur. Il commence dès lors à s’enfoncer lentement dans un délire similaire à celui des jeunes embrigadés par Daesh.

Sur un forum de jeux vidéos qu’il a l’habitude de fréquenter, il lit ce message qui lui est tout particulièrement adressé :

"[Message de P****** - 08h14] Quand tu seras au paradis, il y aura 72 Mewtwo qui t'attendront ! ;-)"

Prenant cette blague comme un conseil, et désireux de demeurer le meilleur chasseur de Pokemon au monde, Jonathan tente de se suicider en avalant une à une ses peluches. Mais ayant les doigts trop paralysés (à force de jouer sur son smartphone), il ne parviendra pas à déchirer sa peluche géante Pikachu. C’est sa petite sœur de 12 ans qui le retrouvera prostré en train de pleurer avec Pikachu dans une main et son smartphone dans l’autre.

Mylen Rosenberg, psychiatre au Centre Hospitalier Saint-Balthazar nous explique ce qui est arrivé à Jonathan :

« Ce jeune homme s’est embrigadé malgré lui. Adepte voire dépendant au jeu, sa situation s’est aggravée par la pression qu’il s’est mise. En effet, il était considéré comme l’un des meilleurs chasseurs de Pokemon d’Ile-de-France et était très fier de ce statut. D’autant qu’à cet âge là, la reconnaissance par ses pairs est très importante. Alors il s’est malheureusement mis à prendre au premier degré toutes les blagues qui circulaient sur les Pokemon-Go. Le coup fatal a été celui de ce certain P****** (NDLR : celui qui lui a envoyé le message sur les 72 Mewtwo qui l’attendaient au paradis – voir plus haut dans l’article ). Il s’est lui-même embrigadé en s’auto-convainquant que tout ce qu’on lui disait était vrai. C’est la même sorte d’embrigadement que celle des nouvelles recrues de Daesh ».

Le gouvernement réfléchi d’ores et déjà à des moyens de prévention pour éviter l’ « embrigadement Pokemon », de crainte que cela ne devienne un phénomène de société voire que n’éclosent des sectes Pokemon !

 

Pokemon Go : tentative de suicide d'un adolescentludovicJeux vidéospokemon go,suicide
SAINT-CLOUD - Jonathan, adolescent de 16 ans fan absolu de l'application Pokemon-Go, a tenté de se suicider pour retrouver des Mewtwo au paradis. Triste histoire que celle de cet adolescent de 16 ans, Jonathan, qui vit à Saint-Cloud en banlieue parisienne. Fan absolu de l'appli 'Pokemon Go', Jonathan compte parmi les meilleurs...