TÉLÉ-ACHAT / PROTECTION CSA – Les émissions de télé-achat connaissent un véritable succès auprès des chômeurs et personnes âgées notamment. Afin d’éviter les achats compulsifs et l’endettement de ces personnes, le CSA va contraindre toutes les émissions de télé-shopping à indiquer une mention d’avertissement.

Nouveau pictogramme du CSA pour les émissions de téléachat

A l’instar des mentions d’avertissement pour la protection des mineurs à la télévision et au cinéma (pictogrammes d’interdiction aux moins de 12, 16 ou 18 ans) ou pour le placement de produit (pictogramme “P”), le CSA va imposer une nouvelle mention d’avertissement pour protéger les chômeurs et personnes âgées vis-à-vis des émissions de télé-achat.

Si cette mention d’avertissement a été décidée, c’est en raison de nombreuses plaintes de proches de personnes âgées et de chômeurs, qui constataient des achats compulsifs voire un véritable endettement, comme nous l’explique André Mirabeau, responsable du service “Télévisuel” au CSA :

“Nous avons reçu de multiples plaintes de proches – amis et famille – de chômeurs et de personnes âgées. Ils s’insurgeaient de constater les achats compulsifs de leurs proches, happés par ces produits qualifiés de ‘révolutionnaires’, ‘exceptionnels’, avec des offres ‘exclusives’, ‘limitées dans le temps’, ‘inédites’, j’en passe et des meilleurs.

[…]

Nous avons donc décidé d’agir”.

Le CSA a donc décidé, après plusieurs réunions, de mieux contrôler les émissions de téléachat en limitant les risques d’achats compulsifs auprès de personnes qu’ils qualifient de “vulnérables” :

“Nous sommes parvenus à la conclusion que les chômeurs et personnes âgées, friandes des émissions de téléachat, étaient des personnes vulnérables face à ces émissions.

En effet, les émissions de téléachat sont omniprésentes à la télévision, sur de nombreuses chaînes, tous les jours et à toute heure, essentiellement la matinée. Or, les personnes âgées et les chômeurs, peu occupés durant leurs matinées, comptent parmi les téléspectateurs les plus assidus de ces émissions de téléachat. On estime qu’ils représentent 85% du téléspectatorat de ces émissions.”

Ainsi, le CSA a instauré une nouvelle mention d’avertissement intitulée “Avertissement Téléachat” présentée comme suit :

Lorsqu’un programme de téléachat risque de perturber les repères de consommateur averti des personnes âgées, chômeurs et autres personnes vulnérables. Le pictogramme est incrusté pendant toute la durée du programme signalisé.

 

En outre le CSA adresse l’avertissement suivant aux émissions de téléachat :

  • Les émissions de téléachat ne doivent pas précipiter l’achat du téléspectateur ou inciter à l’achat compulsif en instaurant une durée limitée à quelques heures à leur offre ;
  • Le vocabulaire utilisé durant les émissions doit se détacher du langage commercial et préférer un langage plus objectif ;
  • Les émissions doivent limiter au maximum les “Offres spéciales”, “Jours exceptionnels”, “Déstockages” et autres promotions ;
  • Le(s) présentateur(s) ne doit en aucun cas laisser supposer une éventuelle caution du produit par lui-même. Il doit rester à sa place d’animateur objectif et non de commercial du produit ;
  • Les témoignages devront être mentionnés comme “Commercial” dès lors que le témoin aura été rémunéré pour tenir un discours dirigé.

Grâce à ce nouvel “Avertissement téléachat” et à son pictogramme associé, le CSA espère voir le nombre de plaintes liées au téléachat chuter de manière drastique.

CSA / Téléachat : avertissement et pictogrammeludovicTV / Radioavertissement,csa,pictogramme,téléachat
TÉLÉ-ACHAT / PROTECTION CSA - Les émissions de télé-achat connaissent un véritable succès auprès des chômeurs et personnes âgées notamment. Afin d'éviter les achats compulsifs et l'endettement de ces personnes, le CSA va contraindre toutes les émissions de télé-shopping à indiquer une mention d'avertissement. A l'instar des mentions d'avertissement pour...