La raison des 3 jours de repos d'E. Macron n'est pas le burn-out ; E. Macron, altruiste, est au chevet d'Angela Merkel, à Berlin.