Le bureau La République En Marche souhaite désigner lui-même les porte-paroles des Gilets Jaunes pour des "échanges constructifs".