RELIGION / PSYCHIATRIE – Les croyances religieuses et autres croyances ésotériques seront bientôt reconnues comme des maladies mentales et classées comme une psychose chronique non dissociative.

Les religions et autres croyances ésotériques bientôt reconnues comme des maladies mentales.

Les religions (la foi) et l’ésotérisme reposent sur des croyances irrationnelles. De fait, elles relèvent de symptômes psychotiques, avec des troubles fonctionnels plus ou moins graves selon les sujets.

A la demande de la Fédération de Psycho-Psychiatrie Intellectuelle et Mentale (FPPIM), les croyances religieuses vont rejoindre le classement des “psychoses chroniques non dissociatives” de la CIM-11 :

Les religions et l’ésotérisme répondent à la définition de la psychose chronique non dissociative. Cette psychose est caractérisée par des idées délirantes permanentes (croyance en des forces irrationnelles) de manière systématisée (croyance durable, avec également des cultes réguliers). De plus, il n’y a pas d’évolution déficitaire ni de dissociation de la pensée et les capacités intellectuelles demeurent intactes. On les classerait dans les catégories F20.0 et F22.0 de la Classification internationale des maladies (CIM).

Grâce à ce classement des croyances religieuses et ésotériques comme maladies mentales, la lutte contre la manipulation et l’emprise mentale n’en sera que facilité, car permettant des internements d’office :

Reconnaître l’ésotérisme et la foi comme des maladies mentales permet de traiter les sujets victimes de leur croyance. Le but n’est pas d’interdire la foi, mais de contrôler les abus dus à l’emprise des religions sur les esprits humains. Toutes les croyances religieuses ne sont pas saines et peuvent entraîner des troubles allant de la croyance simple jusqu’à des troubles psychiatriques graves (dépendance, dépression, hallucinations, etc.).

Ainsi, légalement, il sera possible de retirer un individu de toute organisation religieuse, ésotérique voire sectaire s’il est déterminé que l’exercice de sa croyance porte préjudice à sa santé mentale.

Si 16% de la population mondiale n’est affiliée à aucune religion, on estime que de 30 à 50% de la population est non croyante.

Les croyances religieuses comme maladies mentalesludovicSanté / Médecinecroyance,ésotérisme,foi,maladie,mentale,psychiatrique,religion
RELIGION / PSYCHIATRIE - Les croyances religieuses et autres croyances ésotériques seront bientôt reconnues comme des maladies mentales et classées comme une psychose chronique non dissociative. Les religions et autres croyances ésotériques bientôt reconnues comme des maladies mentales. Les religions (la foi) et l'ésotérisme reposent sur des croyances irrationnelles. De fait,...