POLICE – Une réforme de la légitime défense chez les policiers est envisagée par un groupe de députés afin de « préserver la démocratie à la Française ». L’objectif : limiter l’usage des armes à feu chez les policiers.

Réforme de la légitime défense : les policiers ne pourront tirer qu'après qu'on leur aura tiré dessus

Réforme de la légitime défense : les policiers ne pourront sortir leur arme qu’après qu’on leur aura tiré dessus

Alors que les policiers manifestent leur mécontentement quant aux dangers, parfois vitaux, qu’ils rencontrent lors d’interventions qui sont parfois des guet-apens, un groupe de députés travaille à une proposition de loi visant à limiter l’usage des armes à feu chez les policiers. Cette proposition de loi, totalement paradoxale face aux problèmes actuels rencontrés par les policiers, vise, selon les députés à l’origine de ce projet, à « Préserver la démocratie à la Française ». Voici le constat établi par ces députés :

« Les policiers font un usage trop régulier des armes à feu. Cela devient dangereux et notre ‘démocratie à la française’ est en péril devant ces armes qui sont sorties trop facilement. Il faut impérativement que l’arme à feu ne soit sortie qu’en ultime recours par nos policiers ».

Ainsi, les députés ont rédigé une proposition dans laquelle il est indiqué :

« Les policiers n’auront le droit de sortir leur arme à feu qu’après qu’on leur aura tiré dessus ».

Les députés estiment ainsi que le nombre de décès sera moindre et que la délinquance chutera :

« C’est un peu l’équivalent d’un cessez-le-feu permanent qu’on désire mettre en place. A échelle internationale on lutte pour une non prolifération des armes atomiques ; à échelle nationale, on lutte pour que les policiers ne sortent pas leur arme inutilement » nous confie un député.

Ainsi, les députés à l’origine de ce projet veulent montrer que « la France ne plongera jamais dans la dérive américaine ». Ils assurent également que :

« La délinquance changera. Un nouveau climat de confiance va s’instaurer entre les délinquants, criminels et les forces de l’Ordre. »

Enfin, si la proposition de loi passe, les députés envisagent de créer une « Journée de l’amitié ‘DPo' », c’est-à-dire une journée de fête pour sceller les contacts sains retrouvés entre délinquants et policiers …

 

Réforme de la légitime défense chez les policiersludovicPolitiquejustice,légitime défense,police,réforme
POLICE - Une réforme de la légitime défense chez les policiers est envisagée par un groupe de députés afin de 'préserver la démocratie à la Française'. L'objectif : limiter l'usage des armes à feu chez les policiers. Alors que les policiers manifestent leur mécontentement quant aux dangers, parfois vitaux, qu'ils rencontrent...