EDUCATION – Dans le cadre de la réforme du collège, il a été décidé que les programmes seraient choisis par les élèves, tout comme le nombre d’heures de cours hebdomadaires. « L’élève étant au centre du système éducatif, à lui de décider ».

Eleve-roi

« L’élève roi au cœur du système éducatif français », nouveau slogan de l’Education Nationale ?

Alors que la réforme du collège est au cœur de nombreuses polémiques et discussions, il a été décidé des changements radicaux dans le système éducatif :

« L’élève est au cœur du système éducatif français. Aussi, si on veut rester en accord avec cette politique, c’est à l’élève que reviennent toutes les principales décisions. C’est pourquoi on doit leur laisser beaucoup d’autonomie et de choix pour qu’ils apprennent efficacement et avec plaisir ».

Ainsi, plusieurs réformes sont proposées :

1) Ce sont les élèves eux-mêmes qui vont décider des cours qu’ils auront

« Les élèves vont avoir le choix de composer leur emploi du temps comme bon leur semble. Ils choisiront le nombre d’heures de maths, de français, de langues vivantes, de sciences, de sport, etc. qu’ils veulent selon ce qui leur plait le plus. Toutefois, ils devront programmer entre 10 et 35 heures de cours. »

2) Ce sont les élèves qui choisiront les programmes

« Les élèves doivent étudier ce qui les intéresse. Libre à eux de choisir leurs programmes parmi un vaste éventail de propositions qui leur seront faites. »

3) Ce sont les élèves qui choisiront leurs profs

« Un bon apprentissage passe par le plaisir d’apprendre. Aussi, une liste de professeurs candidatant dans tel ou tel établissement sera proposée. Ce sera aux élèves de désigner le professeur qu’ils veulent. Ils pourront, s’ils le veulent, leur faire passer des entretiens d’embauche. »

4) Ce sont les élèves qui définiront le règlement intérieur et dirigeront les conseils de discipline

« Pour responsabiliser les élèves, rien de tel que leur confier les clés du règlement intérieur du collège. De plus, étant à l’origine de ce règlement, à eux de gérer les conseils de discipline et de prendre les décisions qui en découlent ».

Avec toutes ces réformes, il est souhaité :

« […] créer un collège géré par les élèves. Le collège sera leur lieu de vie, un lieu qu’ils gèrent et où les adultes ne seront que des guides. Cet apprentissage plaisir vise non seulement à responsabiliser les élèves, mais aussi à leur faire développer l’esprit d’entreprise, de gestion, tout en comprenant qu’une société démocratique se nourrit de règles. »

Ainsi, les personnels des établissements scolaires seront au service des élèves.

Aussi, pour que cette liberté totale donnée aux élèves ne crée pas d’inégalités entre les établissements scolaires, il est proposé de revoir totalement la carte scolaire :

« La carte scolaire va être complètement redéfinie. On va mélanger toutes les catégories socio-professionnelles pour obtenir un équilibre parfait entre chaque établissement. Ainsi, il n’y aura plus de collège prestigieux et de collège ghetto. Les transports scolaires seront revus en conséquence. »

Ainsi, on peut lire que la nouvelle politique éducative est : « L’élève-roi est au cœur du système éducatif français ».

Mais attention, une Révolution contre le royaume des enfants n’est pas impossible !

L'élève roi du système éducatif françaisludovicArchivesdécision,éducation,éducation nationale,élève,france,politique éducative,roi
EDUCATION - Dans le cadre de la réforme du collège, il a été décidé que les programmes seraient choisis par les élèves, tout comme le nombre d'heures de cours hebdomadaires. 'L'élève étant au centre du système éducatif, à lui de décider'. Alors que la réforme du collège est au cœur de...