LANGUE FRANÇAISE – L’Académie Française a fait savoir que le respect de l’orthographe deviendrait facultatif à compter du 20 mars 2020.

Réforme de l'orthographe 2020 : vers un autodafé des dictionnaires ?

Réforme de l’orthographe 2020 : vers un autodafé des dictionnaires ?

C’est un choc pour tous les défenseurs et plus généralement pour tous les amoureux et respectueux de la langue française. En effet, afin d’être dans l’ère du temps, l’Académie Française a accepté de faire suite à la demande principale des Réformistes de la Langue Française (RLF) : simplifier au maximum l’orthographe.

Plutôt qu’une simplification de l’orthographe, l’Académie Française a opté pour une solution tout aussi radicale : le respect de l’orthographe deviendra facultatif à compter du 20 mars 2020. Le porte-parole de l’Académie Française nous explique cela :

“Le français est une langue vivante. A ce titre, elle évolue avec des intégrations de néologismes, des suppressions de termes obsolètes, des corrections ou simplifications orthographiques, etc.

Mais l’évolution d’une langue ne s’accomplit pas seulement par les mots. C’est aussi intégrer la langue dans son environnement sociétal et culturel. C’est pourquoi nous avons accédé à la requête des Réformistes de la Langue Française, à savoir tolérer les fautes orthographiques. En effet, une très grande partie de la population écrit avec de nombreuses fautes d’orthographe et cela ne nous empêche pas de les comprendre. Aussi, on ne veut marginaliser personne à cause de la langue. Ainsi, en ne sanctionnant plus les fautes d’orthographe, on fait du français une langue dans l’ère du temps et une langue faisant partie de l’identité de chacun.”

Nous avons demandé l’avis de Steevy Lesboux, Secrétaire Général des Réformistes de la Langue Française, concernant cette réforme (la réforme n’étant pas encore en vigueur, nous avons corrigé toutes les fautes d’orthographe qu’il a commises lorsqu’il nous a parlé) :

“Quelle excellente idée que cette réforme ! On va enfin pouvoir s’exprimer librement sans se voir émettre des remarques désobligeantes sur notre faible niveau d’orthographe. On a remarqué que de nombreuses personnes se sentaient mises à l’écart du fait de leur orthographe : ils ne trouvaient pas d’emploi, on se moquait d’eux, etc. De plus, il faut signaler que les réseaux sociaux font la part belle aux fautes d’orthographe. C’est donc vraiment prendre en considération la culture et les modes de communication actuels. Je ne peux que féliciter cette décision lucide de l’Académie Française ! La Jeunesse vous en remercie !”

Martial Leporte, professeur de Français dans un collège de la banlieue Lyonnaise émet quant à lui, avec ironie, un avis beaucoup moins enthousiaste :

“Avec euphémisme, je dirais que cette idée n’est pas idéale. Il est vrai que l’orthographe ne sert à rien, notre culture ne reposant pas sur l’histoire de la langue dont l’orthographe est un geôlier progressiste. Je crois que l’Académie Française a confondu progrès et libertisme.”

Quels que soient les avis, la réforme devrait entrer en vigueur le 20 mars 2020 :

“Cette date correspond à la journée internationale de la francophonie. L’année 2020 a été choisie car elle nous permet de prendre le temps de mettre en place cette réforme.” nous explique le porte-parole de l’Académie Française.

Quant aux éventuels réticences des amoureux de la langue française, le porte-parole nous confie, serein :

“D’après les sondages, plus de 70% des français soutiennent cette réforme. Mais si les réticences sont trop importantes, le gouvernement pourra toujours dégainer le 49.3 ; en tout cas, c’est ce que nous a promis le gouvernement actuel !”

Grasse a sept ré forme, las comunicassion an serat-elles fassilithé ?

PS : En tout cas, il n’y aura plus besoin de Stan-Pen pour corriger ses fautes d’orthographe 😉

Réforme : l'orthographe facultatif en 2020ludovicLittérature2020,fautes d'orthographe,orthographe,réforme,réforme de l'orthographe
LANGUE FRANÇAISE - L'Académie Française a fait savoir que le respect de l'orthographe deviendrait facultatif à compter du 20 mars 2020. C'est un choc pour tous les défenseurs et plus généralement pour tous les amoureux et respectueux de la langue française. En effet, afin d'être dans l'ère du temps, l'Académie Française a accepté...