POLITIQUE – Alors que le premier tour des Primaires de la Droite et du  Centre s’est tenu ce dimanche 20 novembre, nos équipes sont allées à la rencontre des électeurs. Nombreux étaient ceux qui s’étaient déplacés pour voter Bayrou …  ou plus étrangement Le Pen ou encore Valls ou Macron !

41% des votants à la Primaire de la Droite et du Centre n'auraient pas voter pour l'1 des 7 candidats officiels !

41% des votants à la Primaire de la Droite et du Centre n’auraient pas voté pour l’1 de ces 7 candidats officiels !

Les Primaires de la Droite et du Centre ont mobilisé de nombreux électeurs. Dans les 26 bureaux de vote dans lesquels nos correspondants se sont rendus partout à travers la France, on a remarqué une forte mobilisation des électeurs pour cette Primaire de la Droite et du Centre. Mais parmi tous les électeurs, 41% étaient venus pour voter pour un autre candidat que les 7 officiels ; ils désiraient voter Bayrou ou plus étonnamment, Le Pen, Valls ou Macron !

Anthonin P., membre du Modem, était venu pour soutenir le candidat de son parti, François Bayrou :

« Ça s’appelle les primaires de la Droite et du Centre, donc j’étais certain que je retrouverais dans ces primaires un vrai Centriste, à savoir notre président de parti, François Bayrou. Mais étrangement, je constate que les seuls candidats déclarés sont des candidats de Droite pure ou de Droite dure devrais-je dire. Je ne comprends pas alors pourquoi ils parlent de Primaires de la Droite et du Centre s’il n’y a pas de Centristes ! Hormis si c’est pour court-circuiter le Modem en l’interdisant de facto de proposer un candidat aux Présidentielles … »

Mais les membres du Modem ne sont pas les seuls déçus et les seuls à s’être laissés piéger par ces Primaires, à l’instar de Georgette M., de Marseille,  qui voulait voter pour Emmanuel Macron. Elle exprime sa déception :

« J’ai beaucoup regardé la télé et j’ai été convaincue par le discours de Macron. Alors, quand on m’a dit qu’il y avait les Primaires de la Droite, je me suis dit que j’allais aller voter pour lui. Mais en arrivant dans le bureau de vote, je me suis rendue compte qu’il n’y avait pas de bulletin ‘Macron’. Pourtant, Macron fait bien une politique de droite ? Donc il est bien de droite, non ? »

Emmanuel Macron n’est pas le seul candidat à être considéré comme étant de droite. En effet, Jean-Luc P., de Créteil, était venu voter pour Manuel Valls :

« J’ai bien compris que c’étaient les Primaires de la Droite et du Centre. Mais Manuel Valls a renié François Hollande, il a donc quitter le navire ‘Parti Socialiste’. Et comme il a adopté durant tout son mandat de Premier Ministre une politique de Droite, j’étais convaincu qu’il allait assumer son statut d’homme politique de droite. Alors quand j’ai découvert que son nom ne figurait pas parmi la liste des candidats, j’ai été très déçu ».

Farida Y. désirait quant à elle voter pour Marine Le Pen :

« Marine Le Pen est une candidate que j’admire. Je sais que ce sera dur pour elle car elle est une femme. Alors, quand j’ai appris qu’il y avait les Primaires de la Droite, je me suis précipitée pour voter pour cette femme humaniste, tolérante, qui lutte contre toutes les formes de discrimination. Elle-même dit qu’elle n’est pas d’extrême-droite. Elle est donc de droite. D’où le fait que je comptais la retrouver dans ce vote pour les Primaires. Hé bien force est de constater qu’il n’y avait pas de bulletin à son nom ! »

Ces quelques témoignages ne sont pas isolés : 41% des votants à cette Primaire souhaitaient voter pour d’autres candidats que les 7 candidats officiels que sont Alain Juppé, Nicolas Sarkozy, Bruno Le Maire, François Fillon, Nathalie Kosciusko-Morizet, Jean-François Copé et Jean-Frédéric Poisson.

Ainsi, on constate bien que les électeurs sont tous un peu perdus entre :

  • Pour la Gauche : ceux qui sont officiellement de Gauche (François Hollande), ceux qui sont d’une autre Gauche (Manuel Valls), ceux qui n’ont jamais été de Gauche bien que rattachés au parti (Emmanuel Macron), etc. ;
  • Pour le Centre : ceux qui sont écartés de facto et donc non représentés dans une Primaire qui pourtant les désigne (François Bayrou) ;
  • Pour la Droite : des candidats qui tantôt s’admirent tantôt se détestent, qui ont des discours très similaires mais très différents, etc. ;
  • Pour l’extrême-Droite : une candidate qui se dit de droite mais tient à se démarquer de la droite actuelle (Marine Le Pen).

Selon un sondage Hipsop, si on ne se limitait pas aux 7 candidats officiels de la Primaire de la Droite et du Centre, les résultats de cette Primaire seraient :

  • 1er : Alain Juppé avec 16,8% des votes
  • 2ème : François Fillon avec 16,6%
  • 3ème ex-aequo : Nicolas Sarkozy avec 16,3%
  • 3ème ex-aequo : Marine le Pen avec 16,3%
  • 5ème : Manuels Valls avec 11,6%
  • 6ème : Emmanuel Macron avec 10,4%
  • 7ème : Bruno Le Maire avec 4,4%
  • 8ème : Nathalie Kosciusko-Morizet avec 2,9%
  • 9ème : François Bayrou avec 2,7%
  • 10ème :  Jean-Frédéric Poisson avec 1,8%
  • 11ème : Jean-François Copé avec 0,2%

(Sondage Hipsop-Actubis réalisé sur un échantillon représentatif de 1552 votants à la primaire, sans tenir compte des votes nuls ou blancs)

Bref, dans ce micmac politique, il faut comprendre une chose : ne pas essayer de comprendre !

Primaires Droite : Bayrou, Macron, Valls, Le Pen ?ludovicPolitiqueBayrou,centre,droite,élections,Le Pen,macron,primaire,Valls
POLITIQUE - Alors que le premier tour des Primaires de la Droite et du  Centre s'est tenu ce dimanche 20 novembre, nos équipes sont allées à la rencontre des électeurs. Nombreux étaient ceux qui s'étaient déplacés pour voter Bayrou ...  ou plus étrangement Le Pen ou encore Valls ou Macron ! Les Primaires...