CONSOMMATION – Une nouvelle tendance se développe de plus en plus en France : celui de la « Rébellion de l’opercule ». Il s’agit de ne pas suivre les injonctions écrites sur le packaging des produits de consommation.

Et vous, suivez-vous les consignes de l'emballage ou êtes-vous un "Rebelle de l'Opercule" ?

Et vous, suivez-vous les consignes de l’emballage ou êtes-vous un « Rebelle de l’Opercule » ?

Le mouvement de « Rébellion de l’opercule » est né au début des années 2000 aux Etats-Unis sous le nom de « Seal Rebellion ». Ce mouvement est né suite à l’agacement grandissant de nombreux consommateurs face aux nombreuses injonctions écrites sur l’emballage des produits de consommation. Ainsi, le mouvement « Seal Rebellion » (« Rébellion de l’opercule ») consiste à ne pas suivre l’ordre indiqué sur l’emballage.

Fabien Etoissat, 29 ans, a rejoint le mouvement il y a 1 an et demi, lorsqu’il a quitté le domicile parental. Il nous explique en quoi consiste ce mouvement :

« J’ai découvert le mouvement il y a 1 an 1/2 et je dois dire que depuis, je vis beaucoup mieux. Si j’ai rejoint ce mouvement, c’est parce que je ne veux pas être un mouton de la consommation : je veux diriger moi-même ma propre consommation et ne pas me laisser guider par des ordres établis par des responsables produits et marketing.

C’est pourquoi face à ces nombreux ordres qui sont écrits sur les emballages, j’ai décidé de me rebeller et de faire comme bon me semblait. Concrètement, cela signifie par exemple que lorsqu’il est écrit dans un coin ‘Ouvreirici’, hé bien je l’ouvre par un autre coin ! Et figurez-vous que ça marche aussi bien ! Ou alors, quand il est indiqué ‘Servir bien frais’, je le mets simplement au frigo à 8°. Bref, c’est moi l’patron et pas ces marketeux de Paris ! »

Toutefois, lorsqu’on lui dit que ces indications sont peut-être des conseils de consommation soit pour améliorer la conservation du produit soit pour faciliter son ouverture, Fabien Etoissat réplique avec virulence :

« Ha ! Vous voyez ! Ils vous manipulent bien les responsables packaging ! Sachez que plus vous les écoutez, plus ils vous dirigeront … Déjà que la publicité vous incite à acheter, maintenant en plus, ils vous contraignent dans votre utilisation du produit : conservez comme ci, ouvrez comme ça, nanana …

Bientôt, ils vont vous dire comment le digérer ! Ouvrez les yeux ! Ne soyez pas naïfs ! Ils nuisent gravement à votre liberté de penser ! ».

Une première manifestation du mouvement est prévue à Paris, pour juin 2018 a priori :

« La date de la manifestation n’est pas encore définitive, mais cela se déroulerait a priori en juin 2018, le temps pour nous de bien l’organiser. Nous nous attendons à une énorme mobilisation, comme cela fut le cas à San Francisco, New-York, Chicago, Dallas, Los Angeles ou encore Washington dans les années 2000 à 2010. Nous projetons 1 million de manifestants … Mais nous en espérons encore davantage ! » nous explique Fabien Etoissat.

Enfin, lorsqu’on lui demande le conseil qu’il veut faire passer à nos lecteurs, Fabien Etoissat est clair :

« Rebellez-vous, faites comme bon vous semble. Ne vous laissez pas guider par les diktats des industriels avec leurs emballages chargés d’injonctions plus liberticides les unes que les autres. Rebellez-vous, c’est ainsi que vous conserverez vos libertés ! »

En France, le nombre de « Rebelles de l’opercule » est actuellement estimé à 150.000. 10.000 personnes rejoindrait actuellement le mouvement chaque mois. Et vous ?

 

Rébellion de l'Opercule, nouvelle tendance conso.ludovicConsommationconsommation,opercule,rébellion,seal
CONSOMMATION - Une nouvelle tendance se développe de plus en plus en France : celui de la 'Rébellion de l'opercule'. Il s'agit de ne pas suivre les injonctions écrites sur le packaging des produits de consommation. Le mouvement de 'Rébellion de l'opercule' est né au début des années 2000 aux...