SOCIETE – Le Gouvernement a annoncé l’abandon du projet Notre-Dame-Des-Landes (NDDL) le 17 janvier 2018. Le site ainsi libéré sera remplacé par un parc d’attractions géant financé par un groupe d’investissement Chinois.

NDDL : un parc d’attractions remplacera l’aéroport pour “développer le territoire plutôt qu’il ne soit laissé à l’abandon”.

Mercredi 17 janvier 2018, le Gouvernement a annoncé l’abandon du projet controversé de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. Cette annonce, qui clôt plusieurs années de débats, permet d’attester que le site sera libre de toute construction aéroportuaire.

“Le site de Notre-Dame des Landes n’accueillera pas d’aéroport, face à la grogne des riverains et de nombreux militants. Ce projet ne présentait d’ailleurs plus aucun intérêt stratégique eu égard aux autres possibilités offertes par la métropole Nantaise.” a déclaré le Gouvernement.

Mais face à ce projet d’aéroport qui est annulé, le Gouvernement a donné son accord pour qu’un parc d’attractions soit construit à la place :

“Abandonner un projet comme celui-ci, c’est abandonner une opportunité non négligeable de développer un territoire rural. Aussi, comme nous ne souhaitons pas laisser cette zone rurale à l’abandon, nous avons décidé de soutenir le projet porté par le groupe d’investisseurs Chinois ‘Jiang & Co.’ : celui de construire un immense parc d’attractions”, a déclaré Rémi Thomas, porte-parole du groupe de travail gouvernemental en charge du dossier “Notre Dame des Landes”.

L’aéroport de Notre-Dame des Landes ne verra donc jamais le jour. Mais pour assurer le développement économique de ce territoire, le Gouvernement, par la voix des membres du groupe de travail NDDL, a décidé de défendre le projet du groupe d’investissement “Jiang & Co.” (groupe Chinois spécialisé dans les parcs de loisirs) pour construire un immense parc d’attractions pour concurrencer Disneyland-Paris notamment :

“C’est un projet d’envergure. Le projet envisage la construction d’un parc d’attractions d’une superficie de 50 hectares, soit quasiment la superficie de Disneyland-Paris. […] Et si cela prend bien, le parc pourra s’étendre sur 50 hectares supplémentaires pour dépasser la superficie d’Europa Park !” se réjouit R. Thomas.

Ce parc d’attraction va permettre un très important développement économique du territoire :

“Un parc d’attractions d’une telle envergure va générer la création de plusieurs milliers d’emplois directs [dans le parc] et indirects [autour du parc]. Ce sont environ 320 millions de visiteurs qui sont prévus chaque année.

[…]

Ainsi, les riverains et habitants de Notre-Dame-Des-Landes bénéficieront d’un fulgurant développement économique … sans avoir les nuisances liées aux avions !” ironise R. Thomas.

Les maires des communes riveraines que nous avons pu interroger se sont déclarés enchantés par cette annonce :

“Cela assure le développement durable de notre territoire tout en renforçant son attractivité”.

De l’aéroport au parc d’attractions, le dossier NDDL n’a pas encore fini de faire parler de lui !

Un parc d'attractions à la place de l'aéroport NDDLludovicFaits diversaéroport,chinois,nddl,notre dame des landes,parc d'attraction
SOCIETE - Le Gouvernement a annoncé l'abandon du projet Notre-Dame-Des-Landes (NDDL) le 17 janvier 2018. Le site ainsi libéré sera remplacé par un parc d'attractions géant financé par un groupe d'investissement Chinois. Mercredi 17 janvier 2018, le Gouvernement a annoncé l'abandon du projet controversé de l'aéroport de Notre-Dame-Des-Landes. Cette annonce,...