ENVIRONNEMENT / NO FARTS – Qui sont ces jeunes activistes écologistes qui ont décidé de ne plus péter pour ne plus polluer à cause du méthane et du dioxyde de carbone produits par les flatulences ? Reportage sur le mouvement “No Farts”.

Mouvement écologiste “No Farts” : ils ont décidé de ne plus péter pour préserver l’environnement.

On constate que de plus en plus de jeunes rejoignent le mouvement “No Farts” (“Pas de pets” en français). Ce mouvement, né aux Etats-Unis en 2018 et qui rassemble dans ce pays pas moins de 150.000 activistes, commence à se développer en France. On dénombre actuellement près de 1.000 “No Farts”. Guillaume, 22 ans, est l’un d’eux et il nous explique comment il a rejoint le mouvement :

Depuis que je suis ado. je me soucie de l’environnement. J’ai étudié toutes les possibilités pour limiter mon empreinte carbone. J’ai découvert le mouvement “No farts” sur Youtube. J’ai tout de suite adhéré à l’idée : ne plus péter pour limiter la pollution. C’est simple, à la portée de tout le monde et surtout, c’est bon pour la planète !

En effet, le principe des “No Farts” consiste à ne plus émettre la moindre flatulence (qu’on appelle pets lorsqu’ils sont bruyants ou vesses lorsqu’ils sont silencieux). Les envies de péter sont alors retenues. Grâce à cela, plus de méthane ni de dioxyde de carbone produits !

Toutefois, est-ce si facile de devenir un non péteur ? Selon Guillaume, on prend vite l’habitude de ne plus péter:

Au début c’est dur de se retenir. Il m’est arrivé quelques accidents à force de me retenir, je vous épargne les détails (sic). D’ailleurs, on est tous passés par là. Mais petit à petit, on s’habitue. En fait, je suis convaincu que le pet est une mode et rien de plus. Ne pas péter est à la portée de tout le monde, même les gros péteurs, je vous l’assure !

Guillaume se dit très engagé dans la cause et se décrit comme un véritable activiste écologiste :

Je milite en faveur du “No Farts”. Et quand je rencontre des personnes qui pètent pour amuser la galerie, je leur rappelle que cela n’a rien de drôle ; qu’ils sont en train de détruire la planète inutilement, tout ça pour s’amuser. Je rappelle en permanence l’intérêt de préserver l’environnement. […] Oui, je pense être un activiste écologiste comme un autre. Il n’y a pas de sous-mouvement. Le mouvement “No Farts” est très important et je suis fier de le revendiquer ainsi que de militer quotidiennement contre le pet !

Toutefois, d’un point de vue médical, retenir ses flatulences n’est pas du tout conseillé, comme l’explique le docteur Erika Degas :

Le pet est libérateur. Péter un bon coup, c’est bon pour la santé. Je pourrais vous dire la maxime suivante : ‘retenir ses flatulences, c’est le risque de finir aux urgences !’

Ainsi, entre écologie et santé, à vous de choisir si vous allez continuer à péter ou non …

No Farts : ne plus péter, protéger l'environnementhttp://www.actubis.com/wp-content/uploads/2019/07/mouvement-ecologiste-no-farts.jpghttp://www.actubis.com/wp-content/uploads/2019/07/mouvement-ecologiste-no-farts-150x150.jpgludovicEnvironnementécologiste,environnement,flatulence,mouvement,ni farts,pet,protéger
ENVIRONNEMENT / NO FARTS - Qui sont ces jeunes activistes écologistes qui ont décidé de ne plus péter pour ne plus polluer à cause du méthane et du dioxyde de carbone produits par les flatulences ? Reportage sur le mouvement 'No Farts'. Mouvement écologiste 'No Farts' : ils ont décidé...