EMBOUTEILLAGES – Une étude de l’Association des Routiers vient de prouver que 46% des embouteillages qui ont lieu en ville sont dus au stationnement, et tout particulièrement aux créneaux.

Le stationnement engendre près de la moitié des embouteillages en ville.

Le stationnement engendre près de la moitié des embouteillages en ville.

L’Association des Routiers vient de mener une enquête afin de déterminer les véritables raisons des embouteillages en ville. Alors qu’on accuse généralement les infrastructures routières insuffisantes, l’étude menée par cette association prouve que 46% des embouteillages sont dus au stationnement. John Gérard, secrétaire de l’Association des Routiers, nous rapporte l’effet domino occasionné par le stationnement en ville :

« Le stationnement en ville engendre de nombreux embouteillages avec un effet domino. Lorsqu’une personne se stationne, les 15 à 30 secondes moyennes prises pour se garer – qui immobilisent de fait les véhicules qui arrivent derrière – peuvent engendrer jusqu’à 15 à 30 minutes d’embouteillage. On est à un rapport *60 en pleine circulation !

En des termes plus concrets, cela signifie que si vous êtes en train de rouler avec des personnes qui vous suivent et que vous souhaitez vous stationner, les personnes qui sont derrière vous vont devoir s’arrêter. Sur les 15 à 30 secondes que cela vous aura demandé, celui qui est derrière perdra 20 à 35 secondes (le temps de s’arrêter, d’attendre que votre stationnement soit bien terminé, de redémarrer en toute sécurité, etc.). Et ceux qui sont derrière perdent un peu plus de temps et ainsi de suite.

Ce temps d’attente globalisé ne cesse donc de croître, selon le même principe que l’effet accordéon, ce qui a des répercussions sur les embouteillages globaux. »

Ainsi, c’est une sorte d’effet papillon du stationnement sur les embouteillages que vient de prouver cette étude.  En heure de pointe et dans un contexte de pleine circulation, une personne qui met 15 à 30 secondes pour se stationner engendre l’équivalent de 15 à 30 minutes d’embouteillages.

Bien évidemment, il s’agit là de statistiques et tout dépend du lieu où l’on se trouve. Ainsi, plus une ville est embouteillée, plus les conséquences sont dramatiques, comme nous l’explique John Gérard :

 » A Marseille, ville la plus embouteillée de France, un stationnement qui prend 15 secondes engendre jusqu’à 30 minutes d’embouteillages.

A Paris, un même stationnement engendre 29 minutes d’embouteillage, à Montpellier 18 minutes, à Bordeaux 17 minutes, à Lyon 16 minutes, à Nice 15 minutes, à Strasbourg et Toulouse 14 minutes, etc. »

Mais ce rapport fait état d’une autre conclusion, plus insolite et amusante  :

« Si tout le monde réussissait son créneau du premier coup, en moyenne, près de 26% du temps d’embouteillage en France serait supprimé ! »

Et si on croise cela aux statistiques de ceux qui ratent leur créneau :

« On peut parvenir à la conclusion que 19% des temps d’embouteillages sont dus aux femmes qui ne savent pas faire leur créneau »

Ainsi, la conclusion du rapport de l’Association des Routiers fait état de quelques recommandations :

« Il faut absolument que les Français apprennent à réussir leurs stationnements, et tout particulièrement leurs créneaux. Il peut être judicieux de développer davantage les véhicules qui se garent tout seul. Il faut également faciliter les stationnements qui ont un minimum de répercussions sur la circulation, comme les stationnements en épis plutôt que ceux en bataille ou que ceux en créneau. »

Ne vous mettez pas la pression outre mesure … votre stationnement qui ne prend que 15 secondes engendre seulement, en moyenne, 15 minutes d’embouteillage en ville. Et si vous mettez 5 minutes pour vous stationner, probablement aurez-vous été viré de votre véhicule avant que cela n’occasionne 1 heure d’embouteillage !

Stationnement cause 46% des embouteillages villeludovicTransportsembouteillage,stationnement,statistiques,ville
EMBOUTEILLAGES - Une étude de l'Association des Routiers vient de prouver que 46% des embouteillages qui ont lieu en ville sont dus au stationnement, et tout particulièrement aux créneaux. L'Association des Routiers vient de mener une enquête afin de déterminer les véritables raisons des embouteillages en ville. Alors qu'on accuse...