SAINT-QUENTIN – Un automobiliste de Laon, contrôlé par la gendarmerie près de Saint-Quentin (Aisne), a déréglé malgré lui 2 éthylotests électroniques. En cause : son haleine pestilentielle.

Lors d’un contrôle d’alcoolémie à Saint-Quentin (Aisne), un automobiliste Laonnois dérègle 2 éthylotests électroniques à cause de sa mauvaise haleine.

Lors d’un contrôle d’alcoolémie mené à proximité de la ville de Saint-Quentin, dans l’Aisne, les gendarmes n’auraient jamais cru tomber sur pareil énergumène et vivre une telle mésaventure.

Lorsqu’ils arrêtent Gérard* (son prénom a été changé), ils flairent tout de suite le “bon client”, c’est-à-dire le conducteur verbalisable, vu qu’ils sentent une odeur pestilentielle se dégager de la voiture :

Après son arrêt, lorsque l’automobiliste a ouvert sa vitre de voiture, une odeur extrêmement nauséabonde nous a sauté au nez. On a rapidement cru qu’il transportait un cadavre tellement l’odeur était forte. On l’a donc fait sortir du véhicule avant de vérifier ce qui était la cause de cette odeur. Après 1/2 heure de vérifications, on se rend compte que l’odeur vient en fait de la bouche de ce monsieur !

Audrey El Ranghin, Colonel responsable du contrôle routier.

Les gendarmes décident alors de procéder à un test d’alcoolémie :

On a décidé de faire souffler l’automobiliste. L’odeur était tellement forte que j’en avais des hauts-le-cœur. Lorsqu’il a soufflé, immédiatement l’éthylotest électronique s’est mis à sonner bizarrement. En vérifiant, il était devenu complètement inopérant. On a alors sorti le deuxième éthylotest électronique de secours. Et là, rebelote ! L’éthylotest s’est déréglé.

Le conducteur ne pouvant pas être contrôlé pour son alcoolémie, il a pu repartir … Tout comme les gendarmes, quelques minutes plus tard :

Etant donné qu’on ne disposait plus d’appareils de contrôle et que l’automobiliste avait complètement détruit nos 2 éthylotests électroniques à 300€ pièce, on s’est dit qu’il fallait vite rentrer …

Suite à cette mésaventure, les gendarmes ont su s’adapter :

Maintenant, en plus des éthylotests électroniques, nous sommes équipés de brosses à dents jetables et de dentifrice pour faire face aux conducteurs à mauvaise haleine !

Un conseil : lavez-vous les dents si vous ne voulez pas devoir le faire devant les gendarmes !

Il dérègle 2 éthylotests en raison de sa mauvaise haleinehttp://www.actubis.com/wp-content/uploads/2019/09/controle-alcoolemie.jpghttp://www.actubis.com/wp-content/uploads/2019/09/controle-alcoolemie-150x150.jpgludovicFaits diversalcoolémie,contrôle,dérègle,électronique,éthylotest,laon,saint-quentin
SAINT-QUENTIN - Un automobiliste de Laon, contrôlé par la gendarmerie près de Saint-Quentin (Aisne), a déréglé malgré lui 2 éthylotests électroniques. En cause : son haleine pestilentielle. Lors d'un contrôle d'alcoolémie à Saint-Quentin (Aisne), un automobiliste Laonnois dérègle 2 éthylotests électroniques à cause de sa mauvaise haleine. Lors d'un contrôle d'alcoolémie...