MANIFESTATION / PROJET D’AUTOROUTE A45 – Le projet d’Autoroute A45 entre Saint-Etienne et Lyon est né en 1993. Durant ces 25 ans, Hippolyte a manifesté tous les samedis de semaine impaire devant la préfecture de Lyon et tous les samedis de semaine paire devant la préfecture de Saint-Etienne avec une détermination sans faille !

Hippolyte : 25 ans de manifestation contre le projet d’A45

L’A45 est un projet d’autoroute, d’une distance de 45 kilomètres, qui relierait Saint-Étienne à Lyon, plus précisément La Fouillouse (Loire) à Brignais (Rhône). Cette autoroute A45 se présente comme une alternative à l’A47.

Hippolyte s’est immédiatement mobilisé contre ce projet d’autoroute A45, qui a émergé en 1993. Il considère que ce projet est inutile et destructeur pour la nature, tout au long du tracé prévu. Dès le projet officialisé, Hippolyte est allé manifester en compagnie de quelques comparses, tantôt devant la préfecture de Lyon, tantôt devant celle de Saint-Etienne. Mais devant le silence des pouvoirs publics, ses compagnons de la “manifestation hebdomadaire du samedi” comme ils l’appelaient, se sont faits de moins en moins nombreux. En 1994, Hippolyte s’est retrouvé tout seul pour manifester, mais il n’a pas baissé les bras, bien au contraire :

“Ce n’est pas parce qu’on est tout seul qu’il faut abandonner ses convictions. Oui, je suis quelqu’un de très têtu et je met tout en oeuvre pour défendre mes convictions.
[…] Contrairement à mes camarades qui ont progressivement déserté, je pense aux générations futures. Cette autoroute A45 représente une catastrophe écologique indéniable. Il faut donc impérativement se mobiliser, et ne jamais se décourager. Même si je suis seul, je mets toujours autant de ferveur, si ce n’est plus, dans mon engagement contre cette autoroute inutile entre Lyon et Saint-Etienne.”

En effet, Hippolyte n’a jamais cessé de manifester durant ces 25 années. Et de manière très organisée :

“Je manifeste tous les samedis. Les semaines impaires, je manifeste devant la préfecture de Lyon et les semaines paires devant la préfecture de Saint-Etienne. Et ce, par tous les temps !”.

Même s’il manifeste seul, le combat d’Hippolyte n’est pour autant pas vain puisqu’il suscite la curiosité. Hippolyte a même tissé de véritables amitiés dans chacune des Préfectures devant lesquelles il manifeste :

“Seul, je manifeste comme si j’étais avec d’autres, avec le même engagement, la même détermination. J’ai toujours la même pancarte sur laquelle il est écrit ‘Non à l’A45, Oui à l’avenir de nos enfants !’, le mantra que je martèle durant toute l’heure que dure ma manifestation.

Ce que j’apprécie tout particulièrement, c’est le regard que me portent les passants. Ils croient souvent à un canular de prime abord. Mais quand je leur explique mon histoire, ils font preuve d’une telle empathie que ça m’émeut à chaque fois !

Et en plus des passants, je me suis fait plein d’amis dans les personnels qui travaillent des les Préfectures de Lyon et de Saint-Etienne le samedi : ils m’apportent des petits en-cas, des boissons, etc. Ils sont géniaux !”

Hippolyte est un manifestant très déterminé … et très apprécié ! Son combat risque d’ailleurs de porter ses fruits puisque le conseil d’orientation des infrastructures (COI), mandaté pour étudier la réalisation de grands projets d’infrastructures en France, a remis ses préconisations à la ministre des Transports le 1er février 2018. Le COI a estimé que le projet d’autoroute A45 reliant Saint-Etienne à Lyon, n’était pas urgent. Il a émis comme recommandation d’attendre les conclusions d’un grand débat sur les transports dans la région lyonnaise, en 2019, sans oublier d’étudier une alternative « acceptable par tous ».

Hippolyte s’avoue très satisfait de ces conclusions, mais il demeure prudent :

“En 25 ans, j’en ai connu beaucoup des fausses joies vis-à-vis de ce projet d’autoroute A45. Alors je reste très prudent et continue toujours à manifester. Je ne lâcherai que lorsque le projet sera officiellement et irrévocablement abandonné !”

Hippolyte espère que le projet sera abandonné rapidement :

“Je ne voudrais pas mourir au combat ! Même si cela me transformerait en véritable héros !” ironise-t-il.

En tout cas, Hippolyte est un symbole de la détermination citoyenne : même seul, il continue à lutter pour sa cause. Qu’adviendra-t-il de l’autoroute A45 ? Hippolyte va-t-il parvenir à ses fins ?

Autoroute A45 :Hippolyte manifeste depuis 25 ans !ludovicFaits diversa45,autoroute,lyon,manifestation,saint-étienne
MANIFESTATION / PROJET D'AUTOROUTE A45 - Le projet d'Autoroute A45 entre Saint-Etienne et Lyon est né en 1993. Durant ces 25 ans, Hippolyte a manifesté tous les samedis de semaine impaire devant la préfecture de Lyon et tous les samedis de semaine paire devant la préfecture de Saint-Etienne avec...