Après les policiers en civil qui surveillent les manifestations, on a pu constater, lors de la manifestation du 8 décembre à Paris, que des Gilets Jaunes avaient infiltré les forces de l’Ordre.

Des Gilets Jaunes ont infiltré les forces de l’ordre lors de la manifestation du 8 décembre à Paris.

Après la rumeur sur l’infiltration de soi-disant policiers casseurs, la vérité a été rétablie : il n’y a que des policiers en civil dont la mission est de surveiller l’intérieur même de la manifestation, comme cela est toujours le cas lors de manifestations d’envergure.

Mais on a pu constater lors de la manifestation du 8 décembre des Gilets Jaunes à Paris un mouvement nouveau ; certains manifestants ont infiltré les forces de l’Ordre dès le début des manifestations, très tôt le dimanche matin et durant toute la journée. La mission de ces gilets jaunes infiltrés étant d’informer les manifestants des plans stratégiques de déploiement et d’intention d’action des forces de l’ordre en temps réel.

Aucun Gilet Jaune infiltré n’a été démasqué par les forces de l’ordre. Charly est l’un de ces Gilets Jaunes infiltrés et il nous explique comment il a agi pour s’infiltrer aux côtés des Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) parisiennes :

“Pour infiltrer les forces de l’ordre, il y a 2 méthodes. La première, passer les concours pour intégrer les compagnies de sécurité. Cela prend plusieurs années. La seconde, revêtir leurs vêtements et se faire passer pour des policiers (ndlr : attention, cette action est bien évidemment illégale et les sanctions sont très sévères – Voir bas de page).  Cela prend quelques heures.

Je suis allé me procurer une fausse tenue de CRS dans un quartier de la banlieue parisienne très célèbre pour ce type de commerce illégal. Après quelques vérifications d’usage que je n’étais pas policier ou militaire, j’ai pu acquérir une tenue complète pour 1500€. Je ne sais pas si c’est issu d’un vol ou une copie, mais peu importe, le but étant l’infiltration. Il ne me reste alors plus qu’à me glisser aux côtés des CRS qui ne se rendent compte de rien, durant la manifestation.”

Une fois infiltré, Charly communique toutes les informations dont il a connaissance à ses amis, par téléphone. 

Selon Charly, 6 Gilets Jaunes ont infiltré les forces de l’ordre lors de la manifestation du 8 décembre.

“Je rassure tout le monde. Notre infiltration ne vise pas à faciliter le travail des casseurs, puisque je suis moi-même pacifiste et contre ces violences. Elle consiste seulement à nous aider à placer et déplacer nos camarades Gilets Jaunes dans des endroits à fort impact où les forces de l’ordre ne peuvent pas nous contenir. La finalité consiste à gagner la bataille de l’image.” nous confie Charly.


A NOTER :
L’usurpation de signes réservés à l’autorité publique est fortement réprimandée en France. Le port illégal d’uniforme est, en droit pénal français, prévu et réprimé par l’article 433-15 du code pénal (loi du 5 août 2013) :

« Est puni de six mois d’emprisonnement et de 7 500 euros d’amende le fait, par toute personne, publiquement, de porter un costume ou un uniforme, d’utiliser un véhicule, ou de faire usage d’un insigne ou d’un document présentant, avec les costumes, uniformes, véhicules, insignes ou documents distinctifs réservés aux fonctionnaires de la police nationale ou aux militaires, une ressemblance de nature à causer une méprise dans l’esprit du public.
Les mêmes peines sont applicables au fait, par toute personne, de faire publiquement usage d’un emblème ou d’une dénomination présentant avec l’un des signes distinctifs des conventions signées à Genève le 12 août 1949 et de leurs protocoles additionnels une ressemblance de nature à causer une méprise dans l’esprit du public ».

Des Gilets Jaunes infiltrent les CRSludovicFaits diverscrs,forces de l'ordre,gilets jaunes,infiltration,manifestation
Après les policiers en civil qui surveillent les manifestations, on a pu constater, lors de la manifestation du 8 décembre à Paris, que des Gilets Jaunes avaient infiltré les forces de l'Ordre. Des Gilets Jaunes ont infiltré les forces de l'ordre lors de la manifestation du 8 décembre à Paris. Après...