Pour éponger une partie de la dette publique (2 031,5 milliards d’euros (95,2% du PIB) au 3ème trimestre 2014), la France a décidé d’ouvrir un dossier de surendettement auprès de la Commission Européenne.

Pour diminuer une partie de la Dette Publique, l’Etat, par l’intermédiaire de son ministre de l’économie Emmanuel Macron, a décidé d’ouvrir un dossier de surendettement auprès de la Commission Européenne. L’objectif consiste à éponger une partie des dettes de la France.

emmanuel macron

Emmanuel Macron explique son projet de dossier de surendettement sur Sigma TV, la première chaîne de télévision de Chypre-Sud

Pour cela, il faut que la France commence par apurer ses comptes : cette tâche a été confiée à un cabinet d’expert-comptable de Paris pour la somme de 2,5 millions d’euros. Ensuite, le dossier présenté doit être complet et bien argumenté. Le ministère a confié cette tâche à une entreprise de service de secrétariat professionnel spécialisé dans les dossiers administratifs de Toulouse pour un montant de 1,5 millions d’euros. Et pour veiller au bon déroulement de ce projet, une équipe parlementaire a été spécialement dédiée avec un porte-monnaie pour tous frais de 500.000 euros.

Avec ces investissements, le ministre de l’économie est très confiant :

« Investir pour réduire une dette : c’est une évidence. Il est certain que notre dossier passera. On devance la catastrophe économique qu’a été la Grèce. »

En effet, l’essentiel de l’argumentaire de la France auprès de la Commission Européenne réside dans cette anticipation de ce que pourra devenir sa situation. Emmanuel Macron déclare :

« Si on n’efface pas purement et simplement la moitié de notre dette, on court à la catastrophe. Ce dossier est une évidence à accepter ! »

Le ministre de l’économie Allemand, Sigmar Gabriel, a salué cette initiative française :

« Emmanuel Macron a tout bon dans son projet. C’est volontiers que tous les européens vont combler une partie de la dette française. On tient beaucoup à ses vins, ses fromages, sa gastronomie. Si pour sauver la France il faut payer, alors je n’y vois aucun problème ! ».

Ce projet s’annonce de bon augure puisque le président grec Prokópis Pavlópoulos a déclaré :

« Si la France finit comme la Grèce, on sera bien embêté ! Alors nous, les Grecs, allons racheter une partie de la dette française ! »

En effet, tout le monde souhaite sauver la France et semble prendre conscience du triste sort qui risque de s’abattre sur elle si rien n’est accompli. Même les Grecs, malgré leur surendettement, vont racheter une partie de la dette française.

Le dossier doit être déposé avant le 31/12/2015 pour une étude en recevabilité. Si le dossier est accepté, la réponse du montant de la dette française effacée sera communiqué au plus tard le 15 août 2016.

La France ouvre un dossier de surendettementludovicArchivesdossier,économie,emmanuel macron,france,surendettement
Pour éponger une partie de la dette publique (2 031,5 milliards d'euros (95,2% du PIB) au 3ème trimestre 2014), la France a décidé d'ouvrir un dossier de surendettement auprès de la Commission Européenne. Pour diminuer une partie de la Dette Publique, l'Etat, par l'intermédiaire de son ministre de l'économie Emmanuel...