JIHADISME – La ville d’Alep, qui vient tout juste d’être libérée, est complètement ravagée. Dans le processus de reconstruction de la ville, il est prévu l’ouverture d’une université jihadiste « afin que la démocratie prévale », dans le cadre d’un processus de paix avec l’Etat Islamique.

Vers l’ouverture de l’IJU (Islamic Jihad University) à Alep, d’ici 2021.

La ville d’Alep vient tout juste d’être libérée. Complètement ravagée, la reconstruction de la ville va nécessiter beaucoup de temps. Aussi, la France et ses alliés souhaitent faire de Alep une ville démocratique. C’est pourquoi, à la demande du groupe Etat Islamique, l’Islamic Jihad University (IJU), une université jihadiste, devrait ouvrir d’ici 5 ans, comme l’explique le Général Sibute, chargé des opérations Françaises à Alep :

« La France est un pays qui fait tout pour préserver sa démocratie, mais aussi pour la répandre à travers le monde. La démocratie, c’est offrir à tout le monde la possibilité de s’exprimer. Alors, on a décidé de mettre en oeuvre nos valeurs dans la ville d’Alep, où tout est à reconstruire, afin de faire de cette ville un symbole. C’est pourquoi, à la demande de l’Etat Islamique, nous avons accepté qu’outre une Université Internationale, une Université Jihadiste ouvre ses portes : l’IJU, pour Islamic Jihad University ».

En effet, la démocratie à la française consiste à défendre la liberté d’expression, quelle qu’elle soit. Sabri Lamahd, chargé du développement « Etat Islamique », s’en félicite :

« Nous remercions le régime Syrien et la France de nous inclure dans la reconstruction d’Alep, afin d’en faire une ville symbole de la démocratie, où chacun pourra s’exprimer librement. »

Ainsi, l’IJU devrait sortir de terre sous 5 ans, avec la proposition de nombreuses formations, comme nous l’explique Sabri Lamahd :

« Notre université sera ouverte à tous. Nous proposerons de très nombreuses formations parmi lesquelles :

  • En 3 ans : technicien opérationnel sur zone de combat, chargé de communication, responsable marketing, responsable des achats armement, etc.
  • En 5 ans : chargé de coordination d’opérations, responsable du développement stratégique, directeur de zone de combat, etc.
  • En 8 ans : Ingénieur, responsable du renseignement, diplomate, etc.

Ce sont environ 100 formations complémentaires que nous allons ouvrir. Nous allons également faciliter la venue d’étrangers pour suivre ces formations.

De plus, nous allons être en partenariat direct avec la France, notamment pour l’achat d’armements, car sans eux, rien ne serait possible. »

Ainsi, c’est dans un véritable processus de paix avec l’Etat Islamique que va s’engager la construction de l’Islamic Jihad University (IJU) d’Alep, afin de faire de cette ville le symbole de la démocratie à la Française.

 

Une université Jihadiste à Alep d'ici 2021ludovicAfrique / Moyen-Orientalep,démocratie,état islamique,iju,islamic jihad university,paix,université jihadiste
JIHADISME - La ville d'Alep, qui vient tout juste d'être libérée, est complètement ravagée. Dans le processus de reconstruction de la ville, il est prévu l'ouverture d'une université jihadiste 'afin que la démocratie prévale', dans le cadre d'un processus de paix avec l'Etat Islamique. La ville d'Alep vient tout juste d'être...