AGRESSIONS – Alors que de nombreux fonctionnaires de l’Education Nationale sont agressés, le Ministère de l’Education Nationale propose d’équiper ses personnels de gilets pare-coups.

Les personnels de l'Education Nationale bientôt équipés par ces gilets pare-coups.

Les personnels de l’Education Nationale bientôt équipés par ces gilets pare-coups.

De nombreux personnels de l’Education Nationale se sont fait agressés, parfois très violemment, ces derniers jours. Cela n’est pas sans rappeler les nombreuses agressions verbales et physiques plus ou moins graves dont sont victimes ces personnels un peu partout en France toute l’année.

Aussi, pour faire face à ces agressions qui semblent se multiplier et devenir de plus en plus graves, le Ministère de l’Education Nationale propose d’équiper tous les personnels qui le souhaitent de gilets pare-coups provenant dans un premier temps des surplus des Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS), comme nous l’explique Marie-Georges Vaisselier, chargée de la Communication Presse au Ministère :

« Le Ministère de l’Education Nationale propose à tous les personnels enseignants qui le souhaitent de les équiper avec des vêtements de protection identiques à ceux des CRS. Evidemment, ce ne seront que les protections bras, poitrines, abdomens qui seront proposées, c’est-à-dire les gilets pare-coups. »

Grâce à cet équipement, les séquelles seront moins graves comme l’explique Marie-Georges Vaisselier :

« L’objectif est de faire en sorte que les agressions ne se soldent pas par des Interruptions Temporaires de Travail (ITT), c’est-à-dire qu’après une agression, le personnel de l’Education Nationale victime puisse venir travailler à nouveau dès le lendemain. »

Pour équiper tous les établissements scolaires demandeurs, de la Maternelle au Lycée, le Ministère de l’Education Nationale va tout d’abord racheter les surplus des Compagnies Républicaines de Sécurité (CRS) s’élevant à 1500 équipements, avant de commander 5.000 nouveaux équipements d’ici la fin de l’année. Enfin, la commande se chiffrera à 100.000 gilets pare-coups par an pendant 10 ans afin de couvrir les 1 052 700 membres du personnel de l’Education Nationale. Afin d’assurer cette distribution progressive des équipements de protection, Marie-Georges Vaisselier nous explique les critères de priorité :

« Nous devrons opérer des choix dans la distribution effective des gilets pare-coups puisque nous ne disposons pas encore d’1 équipement pour chaque personnel de l’Education Nationale. C’est pourquoi nous avons défini les critères de priorité que voici :

Les publics prioritaires sont : 1) Les personnels de Direction, 2) Les CPE, 3) Les Enseignants, 4) Les personnels vie scolaire, 5) Les autres personnels

Puis, pour définir les priorités de distribution pour tous les personnels sur toute la France et les établissements d’enseignement français à l’étranger :

  1. Personnels ayant déjà été victimes d’agression physique et en subissant aujourd’hui encore des séquelles ;

  2. Personnels ayant été agressés physiquement violemment dans les 5 années précédentes et ayant déposés plainte

  3. Autres personnels ayant été agressés physiquement violemment

  4. Les personnels ayant déjà été victimes d’agression verbale violente (menace de mort)

  5. Autres personnels ayant été victimes d’agressions diverses

  6. Autres personnels »

Marie-Georges Vaisselier nous confie qu’un décret est en cours d’écriture en ce sens, mais que la distribution des gilets pare-coups commencera avant même la publication du-dit décret.

Gilets pare-coups personnels Education NationaleludovicEducationagression,éducation nationale,gilets,pare-coups
AGRESSIONS - Alors que de nombreux fonctionnaires de l'Education Nationale sont agressés, le Ministère de l'Education Nationale propose d'équiper ses personnels de gilets pare-coups. De nombreux personnels de l'Education Nationale se sont fait agressés, parfois très violemment, ces derniers jours. Cela n'est pas sans rappeler les nombreuses agressions verbales et physiques...