RÉFORME DES RETRAITES / ENSEIGNANTS – Les enseignants, grands perdants de la réforme des Retraites, seront-ils autorisés à travailler durant leurs vacances afin de financer leur retraite et ainsi conserver les mêmes droits qu’actuellement ? C’est le projet défendu par le Groupe de Réflexion sur la Réforme des Retraites.

“Les enseignants n’ont qu’à travailler durant leurs vacances pour financer leur retraite !”
(Y. Hage, porte-parole du Groupe de Réflexion sur la Réforme des Retraites)

Dans la réforme des retraites, il y a beaucoup de perdants, dont les enseignants qui risquent de voir leur pension diminuée d’au moins 1/3. En effet, le calcul de la retraite sur toute une vie professionnelle au lieu des 6 derniers mois leur est hautement préjudiciable, d’autant plus que leur salaire est en berne depuis le gel du point d’indice ( cela fait maintenant 9 ans qu’elle n’a pas évolué nettement) et la réforme des inspections (désormais, la cadence d’avancement est la même pour tous, sauf lors du passage aux 7ème et 9ème échelons au sein de la classe normale et lors de chaque changement de grade).

Face à ce mécontentement massif des enseignants (la moitié d’entre eux a déjà fait grève dans le cadre de cette réforme), le Groupe de Réflexion sur la Réforme des Retraites réfléchit à des solutions pratiques afin que ces derniers ne soient pas autant lésés. Il propose ainsi que les enseignants travaillent durant leurs vacances scolaires :

Jusqu’à maintenant, la loi du 20 avril 2016 sur le cumul d’activités était stricte : interdit pour les fonctionnaires de cumuler leur emploi avec un autre, sauf quelques exceptions dûment désignées. Aussi, nous réfléchissons à la possibilité pour les enseignants de contourner cette loi.

Yannick Hage, porte-parole du Groupe de Réflexion sur la Réforme des Retraites.

L’objectif est de permettre aux enseignants, non pas de toucher un salaire complémentaire, mais de recevoir de l’argent qui contribuera directement à leur retraite :

Ce cumul d’activités autorisé pour les enseignants leur permettra de recevoir de l’argent qui partira directement dans leur cagnotte de retraite. C’est-à-dire que l’activité accessoire ne leur rapportera pas d’argent sur leur compte bancaire directement, mais partira dans leur caisse de retraite personnelle. En d’autres termes, ils toucheront le salaire de leur activité complémentaire comme rente de retraite. Plus ils travailleront, plus ils toucheront une retraite conséquente, il n’y aura aucun plafond !

Grâce à ce système, les enseignants obtiendront une retraite pouvant être très confortable :

Les enseignants ont la chance d’être toujours en vacances. Alors, s’ils travaillent durant celles-ci, il est normal qu’ils bénéficient d’une retraite confortable. Quant à ceux qui ne vont rien faire de leurs vacances, tant pis pour eux, ils ne méritent pas une retraite confortable.

Les enseignants soutiendront-ils ce projet afin de s’assurer une retraite décente ?

Retraites des enseignants : travaillez plus !ludovicEducationenseignant,pension,retraite,travailler,vacances scolaire
RÉFORME DES RETRAITES / ENSEIGNANTS - Les enseignants, grands perdants de la réforme des Retraites, seront-ils autorisés à travailler durant leurs vacances afin de financer leur retraite et ainsi conserver les mêmes droits qu'actuellement ? C'est le projet défendu par le Groupe de Réflexion sur la Réforme des Retraites. 'Les...