DETROIT DE GIBRALTAR / MIGRANTS – L’Union Européenne et le Royaume du Maroc se sont mis d’accord pour financer la construction d’un pont au niveau du Détroit de Gibraltar afin de relier l’Europe et l’Afrique : ce sera le “Viaduc de Gibraltar”. L’objectif consiste à sécuriser ce point de passage des migrants tout en créant une liaison terrestre directe entre l’Europe occidentale et l’Afrique.

Le viaduc de Gibraltar, long de 14km et dont la construction débutera en 2024, permettra de relier l’Europe au Maroc par voie terrestre en seulement 1/4h !

Le Détroit de Gibraltar sépare l’Espagne du Maroc. Il s’agit du seul point de passage maritime entre l’océan Atlantique et la mer Méditerranée. Il est très fréquenté avec plus de 100.000 navires qui le franchissent chaque année. Mais le Détroit de Gibraltar ne constitue pas qu’un point de passage maritime puisqu’il s’agit de la principale route utilisée par les migrants pour rejoindre l’Europe. Et pour cause, cette traversée en jet ski ou petit bateau à moteur ne dure qu’une vingtaine de minutes et se présente comme beaucoup moins dangereuse que le passage de la Libye à l’Italie.

Toutefois, de nombreux migrants meurent chaque semaine durant cette traversée, en raison d’embarcations précaires ou surchargées qui s’échouent, ou encore parce qu’ils tentent une traversée à la nage épuisante qui dure plus de 5 heures.

C’est pourquoi l’Union Européenne et le Royaume du Maroc ont trouvé un accord, ce vendredi 4 mai 2018, afin de sécuriser ce point de passage des migrants. Pour ce faire, la réflexion a rapidement abouti à l’idée de créer un viaduc qui reliera Tarifa (Espagne) à Eddalya (Maroc), distantes de 14 km.

Si les villes de Tarifa et Eddalya ont été choisies pour la construction de ce pont, c’est en raison de leur proximité géographique : il s’agit des 2 extrémités les plus proches entre l’Espagne et le Maroc (14km seulement). D’ailleurs, Tarifa est le point d’arrivée Européen plébiscité par les migrants.

La construction du “Viaduc de Gibraltar”, entre Tarifa et Eddalya, débutera dans le courant de l’année 2024 si tout va bien. Le temps que les plans du projet, confiés au célèbre cabinet d’architecte marocain “Siana-Naji”, soient dessinés et validés conjointement par l’Europe et le Maroc.

Grâce à ce viaduc, l’Europe et le Maroc veulent sécuriser les déplacements des migrants, comme nous le confie Peter Kaulfe, directeur du cabinet des relations internationales de l’Union Européenne :

“Le viaduc de Gibraltar vise à permettre aux migrants d’arriver en Europe sans risquer leur vie. Ce viaduc permettra par ailleurs à la police aux frontières espagnole de mieux contrôler les flux de migrants en distinguant ceux qui pourront être acceptés sur le territoire Européen de ceux qui devront être expulsés.”

La construction de ce viaduc devrait durer 2 ans, avec un début des travaux en 2024. Le coût total prévisionnel de l’ouvrage s’élève à 950 millions d’euros :

“Nous avons budgétisé 950 millions d’euros pour la construction du viaduc de Gibraltar, la moitié étant financée par le Maroc et l’autre moitié par l’Union Européenne. Nous souhaitons un pont fonctionnel qui se fonde dans son environnement. La dimension écologique de ce projet est essentielle, tout en ne perturbant nullement le trafic maritime” explique P. Kaulfe.

Mais ce viaduc ne présente pas qu’un intérêt pour les migrants puisqu’il pourra être emprunté par n’importe quel quidam :

“Ce viaduc sera composé de 2 fois 2 voies de circulation séparées par un terre-plein central large de 15 mètres sur lequel passeront les piétons et cyclistes. Ainsi, on pourra rejoindre l’Afrique depuis l’Europe (et vice-versa) en seulement 1/4 heure environ avec un véhicule.”

Si la traversée des piétons et cyclistes sur le viaduc de Gibraltar sera gratuite, le passage des véhicules motorisés sera quant à lui payant :

“La dimension écologique du projet veut que la traversée soit gratuite pour les piétons et cyclistes. Toutefois, nous allons instaurer un péage, dont le montant dépendra du gabarit du véhicule, pour tous les véhicules motorisés.”

Ce viaduc de Gibraltar, long de 14km entre l’Europe et l’Afrique, aura le mérite non seulement de sécuriser les flux de migrants mais aussi de faciliter l’accès de l’Europe à l’Afrique en voiture en quelques minutes seulement.

Toutefois, ce nouveau viaduc ne constituera pas le plus long pont d’Europe puisque le Pont Vasco de Gama, au Portugal mesure plus de 17km de long !

Les échanges entre l’Europe et l’Afrique seront donc facilités et l’économie du Maroc a des chances de connaître un fort développement grâce au futur viaduc de Gibraltar !

Le viaduc de Gibraltar verra le jour dès 2024ludovicInternationaleddalya,europe,gibraltar,maroc,tarifa,union européenne,viaduc,viaduc de gibraltar
DETROIT DE GIBRALTAR / MIGRANTS - L'Union Européenne et le Royaume du Maroc se sont mis d'accord pour financer la construction d'un pont au niveau du Détroit de Gibraltar afin de relier l'Europe et l'Afrique : ce sera le 'Viaduc de Gibraltar'. L'objectif consiste à sécuriser ce point de...