FEUX D’ARTIFICE / JEUNESSE – Les Feux d’Artifice connaissent toujours un véritable succès chez les enfants et les adultes. Toutefois, on constate une désaffection des adolescents et de jeunes (15-25 ans) pour ces feux d’artifice, désintérêt toujours plus important année après année. La raison de ce désamour est en fait biologique.

Les jeunes désaffectent les feux d’artifice car lever la tête leur est trop pénible.

Les Feux d’Artifice constituent une coutume indémodable en France, la veille ou le soir du 14 juillet notamment. Les Feux d’Artifice, festifs, fascinent ceux qui les regardent : les enfants, par la splendeur des effets pyrotechniques (et souvent sonores) ; les adultes, pour la beauté de ce magnifique spectacle populaire gigantesque qui rassemble toutes les classes sociales.

Mais alors que les enfants et les parents sont toujours de plus en plus nombreux à assister à des spectacles pyrotechniques, on constate que les adolescents et les jeunes, âgés de 15 à 25 ans, sont de moins en moins nombreux à assister à ces feux d’artifice. Au-delà des causes évidentes qu’on pourrait avancer pour expliquer cela, telles que la rébellion de la jeunesse ou de leur besoin de ne rien faire comme les autres, la véritable raison qui entraîne la désaffection des jeunes pour les feux d’artifice est biologique. Les jeunes ne supportent en effet plus de rester debout et de devoir lever la tête durant plusieurs dizaines de minutes pour observer le spectacle pyrotechnique qui se déroule dans le ciel.

Par exemple, Thomas, 18 ans, ne va plus voir les feux d’artifice en “live”, mais préfère les regarder à la télévision :

“Quand on va voir des feux d’artifice, on est souvent debout : toutes les places assises sont déjà occupées. De plus, il faut toujours lever la tête : c’est épuisant ! Alors, plutôt que d’attraper un torticolis, je préfère rester chez moi et regarder les feux d’artifice à la télé. Là, pas besoin de lever la tête. Et puis on voit bien mieux à la télévision, assis confortablement, avec le frigo à disposition !”

Rester debout et lever la tête est désormais épuisant pour les jeunes. Mais n’y voyez pas une fainéantise de la part des jeunes : un changement biologique majeur est la cause de cet épuisement, comme l’explique Donna Merseut, ostéopathe :

“La morphologie des jeunes a changé. On constate une énorme évolution dans le squelette des adolescents et post-adolescents. Ils sont tellement habitués à avoir la tête baissée pour utiliser leur smartphone ou jouer sur des consoles portables que leur corps s’est légèrement morphosé.

Plus précisément, les 7 vertèbres cervicales forment désormais une légère courbe vers l’avant qui fait que la tête de ces jeunes plonge naturellement en avant. Ces changement de l’atlas et de l’axis touchent aujourd’hui environ 80% des jeunes à partir de 11-12 ans.”

C’est donc suite à une légère métamorphose des cervicales – qui ont tendance à pousser la tête vers l’avant – que les jeunes présentent aujourd’hui d’importantes difficultés à garder la tête levée vers le ciel :

“Ils font 2 fois plus d’efforts qu’un adulte pour maintenir la tête vers le haut!” nous explique D. Merseut.

Ainsi, si on voit de moins en moins de jeunes aux feux d’artifice, la raison en est purement biologique.

Faudra-t-il désormais adapter les feux d’artifice avec par exemple une rediffusion en direct sur écran géant pour que les jeunes reviennent voir ces spectacles pyrotechniques ?

Feux d'artifice pourquoi y a-t-il moins de jeunes ludovicSanté / Médecinecou,déformation,désintérêt,feux d'artifice,jeunes,pyrotechnique,spectacle
FEUX D'ARTIFICE / JEUNESSE - Les Feux d'Artifice connaissent toujours un véritable succès chez les enfants et les adultes. Toutefois, on constate une désaffection des adolescents et de jeunes (15-25 ans) pour ces feux d'artifice, désintérêt toujours plus important année après année. La raison de ce désamour est en...