JEUX OLYMPIQUES – Les sportifs français attendus comme médaillés aux JO ne sont pas tous au rendez-vous … « La faute au dopage » clament la plupart de ces athlètes. Face à cette crise naissante, le comité de supervision des JO de Rio a décidé d’ouvrir une cellule psychologique d’urgence.

De nombreuses chances de médailles étaient promises aux athlètes Français … Mais malheureusement ce sont de nombreuses désillusions : tennis, cyclisme, natation, judo, etc. Face à cela, certains athlètes n’hésitent pas à se plaindre du dopage, cause de leur mauvais classement selon eux, comme l’a déclaré Camille Lacourt (5ème de la finale du 100m dos, alors qu’il était pronostiqué au moins médaillé) :

« Ça me dégoûte de voir des gens qui ont triché sur les podiums […] Sun Yang, il pisse violet. »

Même les journalistes et commentateurs sportifs font remonter ce (faux ?) débat à la télévision Française, ce qui suscite pas mal de remarques moqueuses des journalistes étrangers qui n’hésitent pas à se moquer du côté « pleurnichard » et « mauvais perdant » des Français.

Aussi, afin d’éviter une véritable crise suite à ces déconvenues en chaîne des équipes françaises notamment, le comité de supervision des JO de Rio a décidé de mettre en place une « cellule psychologique d’urgence »  (la « SPSU » pour « special psychological support unit »).

« Afin d’éviter qu’une vaine polémique n’enfle davantage, le comité de supervision des JO de Rio a décidé de mettre en place une « SPSU » (NDLR : cellule psychologique d’urgence) afin de répondre aux besoins que présentent certains athlètes à s’exprimer suite à des défaites auxquelles ils ne s’attendaient pas », nous indique un communiqué publié mercredi 10 août.

Même si la France n’est pas officiellement ciblée, on comprend bien là que cette cellule concerne tout particulièrement les athlètes Français qui se plaignent, d’autant que (coïncidence ?) l’emplacement de la cellule psychologique d’urgence se trouve à côté du Club France :

« Nous avons décidé d’implanter cette unité juste à côté de la ‘Sociedad Hipica Brasiliera’, au bord de la Lagune Rodrigo de Freitas. Elle sera active jusqu’à la cérémonie de clôture de ces Jeux Olympiques. », nous informe également ce communiqué.

Voici la carte situant la SPSU (en bas à droite) :

"cellule psychologique d'urgence" (la "SPSU" pour "special psychological support unit

Carte situant la SPSU, cellule psychologique d’urgence (cliquer sur l’image pour agrandir)

L’équipe de journalistes d’Actubis a quant à elle décidé, à l’unanimité, d’apporter tout son soutien aux athlètes Français en envoyant des cartons de mouchoirs à destination du Club France, à Rio.

Rio 2016 : cellule psychologique d'urgence (SPSU)ludovicSport2016,cellule psychologique,jo,rio,spsu
JEUX OLYMPIQUES - Les sportifs français attendus comme médaillés aux JO ne sont pas tous au rendez-vous ... 'La faute au dopage' clament la plupart de ces athlètes. Face à cette crise naissante, le comité de supervision des JO de Rio a décidé d'ouvrir une cellule psychologique d'urgence. De nombreuses...