ENTREPRISE – Un électricien du nom de François CLAUDE a décidé de créer sa société en déposant le nom “Claude François Electricité”. Ce nom commercial a été refusé et interdit par le Tribunal de Commerce de Nanterre au motif qu’il “porte atteinte à l’honneur et à la dignité d’un artiste”.

“Claude François Electricité” : le nom de société invalidé par le Tribunal de Commerce de Nanterre.

François CLAUDE est un électricien de Neuilly-sur-Seine. Il a décidé de créer sa propre entreprise en lui donnant le nom de “Claude François Electricité” comme il nous l’explique :

“Je m’appelle François Claude. Il est d’usage d’appeler sa petite entreprise artisanale de son nom et de son prénom suivis par son activité. D’où mon idée de déposer ‘Claude François Electricité’. Je ne voyais pas à mal de faire ça !”

Mais le greffe du Tribunal de Commerce qui a reçu la demande d’immatriculation de la société ne l’a pas entendu de cette oreille et a refusé d’enregistrer le nom “Claude François Electricité” :

“Ce nom de société porte atteinte à l’honneur et à la dignité d’un artiste. Il a donc été refusé”, peut-on lire dans leur lettre de refus d’immatriculation de la société.

L’avocat de François Claude a fait savoir qu’il allait faire appel de cette décision en saisissant les tribunaux compétents, d’autant que son client avait déjà investi beaucoup d’argent pour sa publicité :

“Mon client avait déjà floqué un véhicule et acheté de nombreux visuels pour sa publicité. Il avait investi 1500€ pour tout cela, une somme non négligeable pour un artisan qui lance son activité. Or, cette décision de justice lui fait tout perdre. Considérant que cette décision est abusive et qu’elle porte préjudice à mon client, je vais saisir les tribunaux compétents pour ce genre d’affaire.”

Quant à l’intéressé, il fait savoir que :

“Avec une société qui s’appelle ‘Claude François Electricité’, j’étais convaincu de faire plaisir aux gens en leur offrant un service de qualité, qui leur rappelle un artiste de talent. Je voulais être le Claude François de l’électricité !” s’exclame-t-il.

Et il avait encore une autre idée pleine d’ironie :

“J’étais prêt à développer le service ‘Cloclo’, un service spécial d’équipement électrique de salle de bains !”.

“Claude François Electricité”, tout comme le véritable Claude François, ne vont malheureusement pas ressusciter. Espérons que François CLAUDE aura le coup de foudre pour un nom de société moins “électrique” !

Commerce : Claude François Electricité interditludovicLoi / Justiceclaude francois,électricité,entreprise,tribunal de commerce
ENTREPRISE - Un électricien du nom de François CLAUDE a décidé de créer sa société en déposant le nom 'Claude François Electricité'. Ce nom commercial a été refusé et interdit par le Tribunal de Commerce de Nanterre au motif qu'il 'porte atteinte à l'honneur et à la dignité d'un...