TERRORISME – Afin de mieux lutter contre le terrorisme et notamment la radicalisation, l’Etat envisagerait d’ouvrir un camp de formation Jihadiste sur le territoire français afin de “mieux comprendre le terrorisme” et de “garder un oeil sur ces terroristes en devenir”.

L'île de Clipperton, futur camp jihadiste sous contrôle de l'Etat ?

L’île de Clipperton, futur camp jihadiste sous contrôle de l’Etat Français.

Afin de mieux lutter contre le terrorisme, l’Etat français envisagerait d’ouvrir un camp de formation Jihadiste sur le territoire français :

“La radicalisation des jeunes, les nombreux départs vers les camps de formation au Jihad en Syrie et en Irak notamment, la perte de contacts de personnes fichées ‘S’, autant de raisons qui font que l’Etat a décidé d’ouvrir un camp de formation Jihadiste sur le territoire français” nous explique José Hadde, responsable du projet.

Aussi, la raison d’ouvrir un camp sur le territoire français est claire :

“Plutôt que ces futurs Jihadistes ne se forment à l’étranger, sans qu’on ne puisse contrôler ni suivre ce qu’il se passe, autant qu’ils puissent suivre leur ‘formation’ sur le territoire français. Ainsi, nous pourrons garder un oeil permanent sur eux très facilement.

Car s’ils ne se forment pas en France, soyez sûrs qu’ils se formeront à l’étranger. Et s’ils se forment à l’étranger, nos contrôles et suivis sont d’autant plus compliqués à opérer ; le risque d’attentats est donc  évidemment plus élevé que si nous pouvons les surveiller à tout moment !”

Quant à la localisation de ce camp de formation Jihadiste :

“Evidemment, le camp de formation Jihadiste sera sur le territoire français, mais très éloigné de la population. Nous envisageons de créer ce camp sur l’île de Clipperton, une île française du Pacifique, totalement inhabitée, et située très loin, à 10.200 km de la Métropole !”

Avoir un oeil sur ce camp de formation sera d’une utilité certaine aussi bien pour les sociologues que les historiens ou encore évidemment les militaires et services de sécurité intérieure :

“Nous allons truffer l’atoll de Clipperton de près de 200 caméras qui assureront une retransmission en temps réel dans un centre opérationnel de l’armée spécialement conçu pour l’occasion, près de Lyon.

C’est une sorte de téléréalité géante, mais au service unique de la sécurité intérieure. Nous n’interviendrons jamais sur cette île, sauf au risque d’en perdre le contrôle, évidemment. Ainsi, on pourra étudier la manière dont se développe ce camp de formation de terroristes, ce qui nous permettra de mieux comprendre le développement et le fonctionnement des camps disséminés un peu partout à travers le monde, et pas seulement en Irak ou en Syrie. Des sociologues et historiens auront également accès à ces images pour mener des études, mais qui seront toutes classées ‘Secret Défense’.”

En dépit du fait qu’il s’agisse d’une île totalement isolée, tout sera fait pour que les apprentis Jihadistes veuillent s’y rendre :

“Nous allons affréter 1 hydravion aller et 1 hydravion retour par semaine, à destination unique de la France, cela va de soi. Nous assurons aux personnes qui font le voyage dans un sens ou dans un autre de ne jamais le leur interdire, quoiqu’il advienne. Ces vols seront par ailleurs gratuits, mais réservés à ceux qui veulent effectivement devenir Jihadiste. Nous les laisserons embarquer ce qu’ils veulent, sans contrôles. Par contre, nous déconseillons à n’importe quel quidam de s’y rendre : la zone sera très dangereuse et nous ne répondrons pas en cas d’agression voire de meurtre. Comme nous vous l’avons dit précédemment, l’Etat n’interviendra nullement sur cette île.

[…]

Ce sera une zone de ‘non-droit’ certes, mais réservée aux ‘apprentis’ Jihadistes et sous contrôle permanent.”

Et en cas de perte de contrôle du territoire :

“On optera pour une solution radicale …” nous confie José Hadde.

Ainsi, une nouvelle ère dans l’étude du terrorisme est entamée : celle du terrorisme développé et “contrôlé” par l’Etat …

Un camp jihadiste en France, contrôlé par l'EtatludovicPolitiquecamp,france,jihad,terrorisme
TERRORISME - Afin de mieux lutter contre le terrorisme et notamment la radicalisation, l'Etat envisagerait d'ouvrir un camp de formation Jihadiste sur le territoire français afin de 'mieux comprendre le terrorisme' et de 'garder un oeil sur ces terroristes en devenir'. Afin de mieux lutter contre le terrorisme, l'Etat français envisagerait...