BLACK BLOC – Les membres des blacks blocs, ces groupes d’activistes issus des mouvances libertaires et anarchistes, investissent de plus en plus en bourse pour financer leurs actions lors des manifestations et avoir ainsi un réel impact sur l’opinion publique.

La majorité des membres actifs des blacks blocs investissent en bourse. Cela leur permet de renforcer leur pouvoir lors de leurs actions durant les manifestations.

Les blacks blocs consistent en un ensemble d’individus, sans filiation autre qu’une idéologie commune, qui agissent collectivement à un moment donné, dans le cadre d’une manifestation, avec des revendications libertaires, anarchistes et anticapitalistes.

Si les black blocs, apparus au début des années 80 en Allemagne, tiennent aujourd’hui de plus en plus d’importance, c’est non seulement en raison du nombre de membres actifs qui ne cesse de croître mais aussi et surtout en raison des moyens financiers grandissants dont ils disposent. Michaël, 31 ans, est un “black bloc” anarchiste très actif lors des manifestations. Il confirme cet accroissement des moyens financiers dont disposent les manifestants des blacks blocs :

“J’ai rejoint les blacks blocs à 14 ans, lors du sommet de Gênes en 2001. En 17 ans, je dois avouer que notre mouvement n’a cessé de s’amplifier. Et pas seulement d’un point de vue humain : on dispose de plus en plus de moyens financiers qui nous permettent d’être très actifs dans les manifestations.”

Ce témoignage de Michaël est corroboré par la police. Ainsi, parmi les arrestations des membres de ces blacks blocs années après années, les policiers de tous les pays se sont rendus compte que la grande majorité de ces membres disposaient de plusieurs milliers voire dizaines de milliers d’euros d’économies. Ils ont également constaté que ces membres investissent de plus en plus en bourse afin d’accroître leurs revenus.

“Personnellement, je dispose de près de 25.000€ d’économies sur mon compte, grâce aux ressources de mes parents et à mon travail de manager dans un fast-food. Cet argent, j’essaie de le faire fructifier au mieux en investissant en bourse. Ne croyez pas que je cherche à m’enrichir : tout cet argent sert à mon combat, notre combat ! L’objectif est de générer un maximum de bénéfices pour pouvoir financer notre lutte anticapitaliste” nous confie Michaël.

Ainsi, grâce aux investissements boursiers de la plupart des membres des blacks blocs, on constate une recrudescence du nombre d’actions de ces groupes d’individus. En outre, on constate que les moyens pour manifester ne cessent de croître. Des premières banderoles des débuts, on constate désormais que chaque membre dispose d’un arsenal de guerre conséquent, d’une valeur équivalente à plusieurs milliers d’euros !

Selon nos informations, les black blocs envisagent de s’organiser de manière durable et pérenne, en constituant une entreprise internationale dont les bénéfices serviront à financer leurs actions revendicatives.

“Le combat des black blocs n’est pas prêt de s’arrêter. On ne cesse de s’enrichir, ce qui facilite notre lutte et nos actions parfois violentes lors des manifestations.” nous avoue Michaël.

Il est vrai que si les moyens des blacks blocs ne cessent de croître, on peut craindre une recrudescence des actes violents lors des manifestations.

Membres des blacks blocs, investissement en bourseludovicPolitiqueblack bloc,bourse,investissement,manifestation,violence
BLACK BLOC - Les membres des blacks blocs, ces groupes d'activistes issus des mouvances libertaires et anarchistes, investissent de plus en plus en bourse pour financer leurs actions lors des manifestations et avoir ainsi un réel impact sur l'opinion publique. Les blacks blocs consistent en un ensemble d'individus, sans filiation autre qu'une idéologie...