GUERRE ET PAIX – Bachar el-Assad, président de la République arabe Syrienne, vient de faire savoir dans un communiqué, qu’eu égard aux nombreuses actions qu’il menait en faveur de la paix, il serait tout à fait normal qu’il soit désigné pour le « Prix Nobel de la Paix ».

Bachar el-Assad, "candidat" au Prix Nobel de la Paix

Bachar el-Assad, « candidat » au Prix Nobel de la Paix

Bachar el-Assad, président de la République arabe Syrienne depuis l’an 2000, vient de faire savoir dans un communiqué que son oeuvre en faveur de la paix devait être récompensée.

Bien que très proche de mouvements considérés comme terroristes tels que le Hezbollah, le Hamas (jusqu’à ce qu’il devienne la branche palestinienne des Frères musulmans) ou le Djihad islamique, Bachar el-Assad n’a cessé de clamer son engagement en faveur d’un Etat Syrien plus démocratique.

Malgré les nombreuses polémiques dont il a fait l’objet (contrôle du Liban grâce au Hezbollah, contribution présumée à l’assassinat du Premier ministre libanais Rafiq Hariri, etc.), Bachar el-Assad déclare être en faveur d’un monde de paix : il s’est notamment engagé dans le projet de Nicolas Sarkozy en faveur de l’institution d’une Union pour la Méditerranée et il a participé au sommet des 13 et 14 juillet 2008 à Paris.

En outre, malgré la Guerre Civile Syrienne qui a éclaté en mars 2011, Bachar el-Assad se présente comme le « rempart d’une nation unie, stable et laïque », en opposition à des groupes « terroristes formés, financés, équipés et soutenus politiquement par des puissances étrangères telles que le Qatar, l’Arabie Saoudite, la Turquie, l’Europe ou encore les États-Unis ».

Ainsi, Bachar el-Assad, dans le long communiqué qu’il a fait publier (35 pages), liste un ensemble de critères qui le caractérisent selon lui comme un Homme de Paix :

– [Il] développe la démocratie dans son pays, avec un accès libre et indépendant à l’information

– [Il] favorise le développement économique généralisé du pays, en relation avec l’ensemble des pays du monde

– [Il] oeuvre pour la paix dans son pays

– [Il] oeuvre pour la paix dans le monde en favorisant les rapprochements entre les peuples, quelles que soient leurs opinions politiques ou religieuses

– [Il] collabore avec tous les pays étrangers, sans discrimination

– [Il] contribue à la lutte contre le terrorisme international en communiquant toutes informations utiles aux services de renseignements étrangers

– [Il] ouvre le dialogue avec tous les groupes contestataires de son pays

– [Il] oeuvre en totale transparence

– [Il] est élu démocratiquement et représente donc bien son pays

– [Il] a abandonné tout projet d’arme nucléaire

Aussi, dans la conclusion de son communiqué, il déclare :

« Un monde de paix est possible si chacun s’y engage. Pour montrer la bonne volonté de tout mon peuple, que je représente on ne peut plus démocratiquement, je demande la levée de toutes les sanctions qui ont été prises à l’encontre de notre douce République arabe Syrienne.

Par ailleurs, je demande à ce que la République arabe Syrienne devienne un pays Neutre. Dans ce cadre, j’assure que mon pays assumera ses devoirs d’abstention et d’impartialité, comme c’est déjà le cas aujourd’hui.

En conséquence, je souhaiterais que mon oeuvre en faveur d’une paix internationale soit reconnue officiellement. »

Cette dernière affirmation porte ainsi Bachar el-Assad comme « candidat » au Prix Nobel de la Paix.

Entre Guerre et Paix, où se situe la frontière ?

Bachar El Assad prix Nobel de la Paix ?ludovicAfrique / Moyen-Orientbachar el assad,paix,prix nobel,syrie
GUERRE ET PAIX - Bachar el-Assad, président de la République arabe Syrienne, vient de faire savoir dans un communiqué, qu'eu égard aux nombreuses actions qu'il menait en faveur de la paix, il serait tout à fait normal qu'il soit désigné pour le 'Prix Nobel de la Paix'. Bachar el-Assad, président...