La ministre de l’écologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, a présenté un projet en faveur du covéloage. Encore moins polluant que le covoiturage, il vise à limiter le nombre de vélos, qui deviennent trop dangereux.

Covéloage

Au Cambodge, on pratique déjà le covéloage !

De nombreuses villes développent des politiques en faveur du vélo. Aussi, on constate une recrudescence d’accidents. En cause, non seulement les automobilistes, mais aussi le nombre trop important de vélos dans les rues. Pour cette raison, la ministre de l’écologie, du Développement durable et de l’Energie, Ségolène Royal, a décidé de présenter un projet de loi qui limite le nombre de vélos dans une ville et qui favorise le covéloage. Dans un communiqué, elle présente son projet :

« Le covéloage, ce n’est pas prêter son vélo, mais bel et bien le partager avec quelqu’un d’autre lorsqu’on en fait. Si tout le monde partageait son vélo, leur nombre serait moins important et les accidents moins nombreux. Mon idée est de transposer ce qu’on a fait pour les voitures avec le covoiturage, pour les vélos. »

Ce projet enchante les associations cyclistes qui y voient le développement du vélo social, c’est-à-dire qu’on ne fait plus du vélo seul, mais accompagné. Peter Samson, président du véloclub international de Maastricht nous explique cela :

« Le vélo a longtemps été considéré comme un loisir solitaire. Or, il est indispensable de développer la dimension sociale de cette activité. Ainsi, de plus en plus de personnes se mettront à faire du vélo et surtout à le partager. Et on pourra développer de multiples projets comme les vélobus, des activités comme le speed-dating à vélo, etc. ! »

Nous avons interrogé quelques usagers à Paris sur ce projet et voici ce qu’ils en disent :

Cynthia, 32 ans : « Faire du vélo avec quelqu’un oui, mais sur le même vélo non ! »

Thomas, 18 ans « C’est génial, j’emmènerai volontiers des jolies filles ! Une très bonne idée pour pécho ! »

Gaston, 75 ans : « Ha si je pouvais … J’aimerais bien ! Ca me rappellerait mon enfance où avec la Lucette on parcourait des kilomètres et des kilomètres sur la même bicyclette ! »

On voit donc bien que les avis sont partagés. La ministre a promis la création d’un site ministériel dédié au covéloage. Alors, qui emmenerez-vous ?

 

Du covoiturage au covéloageludovicArchivescovéloage,écologie,vélo,vélo social
La ministre de l'écologie, du Développement durable et de l'Energie, Ségolène Royal, a présenté un projet en faveur du covéloage. Encore moins polluant que le covoiturage, il vise à limiter le nombre de vélos, qui deviennent trop dangereux. De nombreuses villes développent des politiques en faveur du vélo. Aussi, on constate...