ALERTE ATTENTATS – Une femme, qui criait semble-t-il « Allahou Akbar » à proximité de la gare Saint-Charles, a créé une véritable scène de panique à Marseille en ce jeudi 11 août !

Le calme est revenu à proximité de la gare Saint-Charles, à Marseille.

Le calme est revenu à proximité de la gare Saint-Charles, à Marseille, après l’alerte attentats.

Il est 10h ce jeudi 11 août, lorsqu’une véritable scène de panique a lieu à proximité de la gare Saint-Charles, à Marseille. A l’origine de ce mouvement, les cris d’une jeune femme, qui semble-t-il s’exclame « Allahou Akbar » en courant dans toutes les rues. Immédiatement, une scène de panique s’instaure et la gare est évacuée à titre préventif, sous les ordres des militaires de l’opération Sentinelle qui étaient en faction. L’alerte attentats est donc immédiatement activée et tout le monde est évacué des rues et mis en sécurité. A peine 5 minutes plus tard, la Police Nationale et la police Municipale arrivent sur les lieux pour retrouver la terroriste présumée et sécuriser le secteur.

Il ne leur faut que très peu de temps avant de retrouver la jeune femme, dans une rue adjacente à la gare. Prise au piège, les forces de l’ordre s’approchent avec précaution de la suspecte en la menaçant de leurs armes, craignant qu’elle n’active une ceinture d’explosifs cachée sous ses vêtements, eu égard à la proéminence de son ventre.

Étrangement, celle-ci se rend sans marquer la moindre opposition. Après avoir vérifié qu’elle ne portait pas d’explosifs, elle est emmenée au commissariat de police où elle s’expliquera. Et là, c’est un énorme malentendu, comme on peut le lire dans cet extrait de Procès-Verbal d’audition préliminaire, rendu public avec l’accord de l’avocate de la jeune femme  :

« J’étais allée chercher ma fille de 15 ans, Aloha-Barbara, qui était en colonie de vacances dans un centre proche de la gare Saint-Charles. Elle venait d’être exclue car elle avait frappé une camarade. Quand elle est sortie du centre, de peur que je ne la gronde, elle s’est sauvée en courant dans les rues. Alors je l’ai suivi en courant et j’hurlais son prénom : ‘Aloha-Barbara, Aloha-Barbara’… »

En effet, en entendant « Aloha-Barbara », les gens ont paniqué en croyant que la jeune femme hurlait le tristement fameux « Allahou Akbar », clamé par les terroristes avant qu’ils n’accomplissent leurs méfaits !

Par contre, la jeune Aloha-Barbara a disparu. Mais la priorité est déjà de remettre un peu d’ordre dans le secteur de la gare …

Allahou Akbar : panique à Marseille !ludovicFaits diversallahou akbar,aloha-barbara,gare saint charles,marseille,terrorisme
ALERTE ATTENTATS - Une femme, qui criait semble-t-il 'Allahou Akbar' à proximité de la gare Saint-Charles, a créé une véritable scène de panique à Marseille en ce jeudi 11 août ! Il est 10h ce jeudi 11 août, lorsqu'une véritable scène de panique a lieu à proximité de la gare Saint-Charles, à Marseille....