AFFAIRE ROSWELL / PEUPLE DES SENTINELLES – Le peuple des Sentinelles serait un peuple vivant totalement isolé sur l’île de North Sentinel, dans les Iles Andaman. Selon un célèbre anthropogéographe, cette île, inaccessible sous peine de mort immédiate, abriterait non pas un peuple indigène, mais une population extra-terrestre expérimentale, qui proviendrait des descendants du crash d’un OVNI à Roswell en 1947, et que les Etats-Unis contrôleraient.

Les extra-terrestres de Roswell auraient été transférés sur l’île de North Sentinel qui servirait de base expérimentale depuis 1947.
(Image d’illustration)

L’île de North Sentinel,  l’une des îles Andaman au cœur du golfe du Bengale dans l’océan Indien, est l’un des territoires les plus inaccessibles au monde. Officiellement, les  « Sentinelles » qui habitent cette île constituent l’une des dernières tribus sur la planète totalement coupée du monde moderne. Et ces habitants, très hostiles, tueraient quiconque approche de leur île. C’est malheureusement ce qui est arrivé le 16 novembre dernier à un touriste américain de 27 ans, John Allen Chau, alors qu’il venait tout juste d’arriver illégalement sur l’île. Ce territoire souverain, sous protection de l’Inde, est d’ailleurs strictement interdit d’approche depuis 2010.

Toutefois, la véritable raison de l’interdiction de l’accès à cette île n’aurait aucun rapport avec la protection de ce peuple autochtone. Il s’agirait en fait d’une base expérimentale extra-terrestre gérée par les Etats-Unis, ainsi que l’explique Yann Lacroix, Docteur en Anthropogéographie :

“L’île de North Sentinel est un territoire historiquement sous protection de l’Inde. Jusqu’au 15 août 1947, l’Inde était sous administration du Raj britannique avant de devenir indépendante. Il est à rappeler qu’à l’époque, au lendemain de la Seconde Guerre Mondiale, les bonnes relations entre le Royaume-Uni et les Etats-Unis étaient à leur paroxysme.

Or, le 8 juillet 1947 débute l’affaire de Roswell, lieu où a été retrouvée l’épave d’un ovni extraterrestre par les militaires Américains.

De nombreux éléments que nous avons retrouvés dans les archives Britanniques, et qui concordent avec les documents américains “Secret Défense” aujourd’hui déclassifiés que nous avons pu consulter avec mon équipe, témoignent d’un important convoi militaire ultra-sécurisé entre Roswell (Nouveau-Mexique) et l’Inde, et potentiellement l’île de North Sentinel. Je vous en lis un extrait :

“Un important convoi militaire de près de 50 véhicules, très discret et ne se déplaçant que la nuit, s’est éloigné de la ville de Roswell dans la nuit du 8 au 9 juillet 1947 avant de rejoindre la base navale de San Diego le 13 juillet. Le convoi a été embarqué dans 6 bateaux en direction du port de Madras où il arrivera le 23 juillet. Demeurant à quai jusqu’au 5 août, sans aucun déchargement, mais ultra-sécurisé, avec de très nombreuses allées et venues humaines non identifiables, de jour comme de nuit, le convoi repartira pour un lieu non déterminé au coeur du golfe du Bengale, où nous perdons leur trace.” (traduction d’un document original de la Royal Navy daté du 6 août 1947).

Il y a donc fort à parier que ce convoi de l’armée américaine ait consisté à déménager l’épave de l’OVNI et ses occupants de Roswell vers l’Inde, avant de se faire ravitailler, pour ensuite les transférer sur les îles Andaman, et tout particulièrement sur l’île de North Sentinel.

En effet, il n’y a aucune raison historique pour que l’armée américaine se déploie en Inde à cette époque là, a fortiori alors que l’Inde allait connaître sous peu son indépendance et que les Etats-Unis ne souhaitaient nullement faire ingérence dans les affaires indo-britanniques de l’époque.

C’est à ce moment là que serait née la légende d’une population autochtone qui tuerait quiconque approcherait de son île. Légende qui se serait ancrée dans les populations Indiennes, génération après génération.

En réalité, cette île est occupée par les descendants des extra-terrestres de l’OVNI de Roswell et sert de base expérimentale à l’armée américaine qui observe l’évolution de ces extra-terrestres sur notre Terre.

D’où le fait qu’ils tuent quiconque tente de pénétrer sur cette base, tant le secret est énorme !”

Il est vrai que tous les éléments avancés par Yann Lacroix concordent pour parvenir à cette conclusion.

Ainsi, l’OVNI qui s’est écrasé à Roswell et ses occupants (au moins un mâle et une femelle), encore vivants, auraient été transférés sur l’île de North Sentinel, alors sous couvert Britannique. Et les Américains font de cette île un laboratoire grandeur nature d’observation de l’évolution de cette population extra-terrestre, sous leur contrôle unique.

L’affaire Roswell est donc totalement relancée grâce à ces révélations exclusives de Yann Lacroix.

L'Affaire Roswell relancée à l'île North SentinelludovicHistoireaffaire roswell,américaine,armée,base,expérience,extra-terrestre,north sentinel,sentinelles
AFFAIRE ROSWELL / PEUPLE DES SENTINELLES - Le peuple des Sentinelles serait un peuple vivant totalement isolé sur l'île de North Sentinel, dans les Iles Andaman. Selon un célèbre anthropogéographe, cette île, inaccessible sous peine de mort immédiate, abriterait non pas un peuple indigène, mais une population extra-terrestre expérimentale,...