INSOLITE – 2 gendarmes motards se sont percutés, lors du défilé du 14 juillet, devant la Tribune Présidentielle. Si la plupart des médias se sont précipités pour déclarer qu’il s’agissait d’un accident, la réalité est toute autre. Cet accrochage entre motards de la Gendarmerie Nationale était un événement calculé, destiné à faire la promotion des atouts de la limitation de la vitesse à 80 km/h.

Accident de 2 motards de la Gendarmerie lors du défilé du 14 juillet : une action calculée pour promouvoir l’abaissement de la limitation de vitesse à 80 km/h !

Après le couac inédit d’une erreur de couleur au défilé aérien du 14 Juillet de la patrouille de France à cause d’un daltonien, c’est un autre prétendu problème qui a eu lieu lors de ce défilé du 14 Juillet : un accident a eu lieu entre 2 motards de la gendarmerie qui sont tous 2 tombés devant la Tribune Présidentielle.

Or, si cela est passé pour un accident, l’Etat-Major de la Gendarmerie nous confirme qu’il s’agissait d’un événement calculé :

“L’objectif de cet ‘accident’ était de promouvoir les atouts de la limitation de la vitesse à 80 km/h. En effet, on a souhaité mettre cet ‘accident’ au programme du défilé afin de sensibiliser la population sur les conséquences d’un accident à 80 km/h : elles sont infimes ! Nos motards roulaient en effet à 80 km/h. Or, s’ils avaient eu le même accrochage à 90 km/h, ils auraient été blessés ; là, ils n’ont rien du tout !” nous révèle Marie Kovacic, chargée de communication à la direction générale de la Gendarmerie nationale (DGGN).

Intégrer un message de Sécurité Routière au coeur d’un défilé du 14 Juillet est inédit :

“C’est la première fois qu’on envoie un message de Sécurité Routière. Il me semblait logique que ce soit la Gendarmerie, en lutte permanente sur le terrain contre le non respect des règles de sécurité routière, qui montre par l’exemple tout l’intérêt de la limitation à 80 km/h” complète Marie Kovacic.

Ainsi, le petit rictus d’Emmanuel Macron suite à cet accident était un petit rire entendu :

“M. le Président était évidemment prévenu de cet accident. Son petit sourire, consécutivement à cette collision, montrait son contentement. C’était son petit clin d’oeil pour nous remercier du message que nous avons fait passer” révèle M. Kovacic.

Ainsi, derrière l’accrochage de 2 motards de la Gendarmerie lors de ce défilé du 14 juillet se cachait en réalité un message de promotion des atouts de la limitation à 80 km/h. Cela vous a-t-il convaincu ?

Accident Gendarmes lors du défilé du 14-JuilletludovicFaits divers14 juillet,accident,coup monté,gendarmerie,limitation de vitesse,motards
INSOLITE - 2 gendarmes motards se sont percutés, lors du défilé du 14 juillet, devant la Tribune Présidentielle. Si la plupart des médias se sont précipités pour déclarer qu'il s'agissait d'un accident, la réalité est toute autre. Cet accrochage entre motards de la Gendarmerie Nationale était un événement calculé,...