ELECTIONS – Suite au premier tour des Présidentielles 2017, les statistiques montrent que 22% des Français de plus de 18 ans souffrent de troubles de l’élection réguliers et qu’en moyenne 50% des Français rencontrent des problèmes d’élection temporaires. Selon les experts, plus un français s’abstient, plus son trouble de l’élection est important et durable. Pourtant, des solutions existent.

50% des Français souffrent de problèmes d’élection : “Plus un Français s’abstient, plus son trouble de l’élection est important”.

Après le 1er tour des élections présidentielles 2017, les statistiques ont prouvé que 22% des Français majeurs et jouissant de leurs droits civiques étaient atteints de troubles de l’élection réguliers :

“Les statistiques sont sans appel : environ 22% des Français ont des troubles de l’élection réguliers. On constate que ces statistiques sont relativement stables à chacune des élections présidentielles”, nous confie Pauline Dumarquis, chef de projet en statistiques politiques à l’INSEE.

Si 22% des français souffrent de troubles chroniques de l’élection, il ne faut pas oublier que jusqu’à 60% des Français souffrent de troubles temporaires de l’élection :

“Les élections Présidentielles excitent la population, ce qui explique que les troubles de l’élection sont moindres. Mais pour des élections moins excitantes, comme les élections européennes, les troubles de l’élection peuvent atteindre jusqu’à 60%.

En résumé, on peut affirmer qu’en moyenne ce sont 50% des Français qui souffrent de troubles temporaires de l’élection.”

Ainsi, si 22% des Français ont des troubles de l’élection permanents, 50% des Français souffrent de problèmes temporaires de l’élection. Pourtant, ces troubles de l’élection ne sont pas incurables, comme l’explique le Docteur ès Politique, Justin Doix :

“Les troubles de l’élection sont dus à un manque de stimulation de ces personnes. Si on confrontait davantage les personnes souffrant de troubles de l’élection à des images politiques, ceux-ci pourraient petit à petit avoir un regain d’intérêt pour la politique et les élections n’en seraient que plus tendues tant ces abstentionnistes peuvent influer sur les résultats.

De plus, on constate que plus un français s’abstient, plus son trouble de l’élection est important”.

Aussi, si vous aussi souffrez de troubles de l’élection, sachez que des solutions existent. Les troubles de l’élection ne sont pas une fatalité : moins vous vous abstenez, plus vos troubles de l’élection vont disparaître, alors : votez !

Troubles de l'élection, 22% des Français souffrentludovicPolitiqueabstention,élections,présidentielles,troubles
ELECTIONS - Suite au premier tour des Présidentielles 2017, les statistiques montrent que 22% des Français de plus de 18 ans souffrent de troubles de l'élection réguliers et qu'en moyenne 50% des Français rencontrent des problèmes d'élection temporaires. Selon les experts, plus un français s'abstient, plus son trouble de l'élection...